Guy Paternoster (Raffinerie Tirlemontoise) nouveau président de Fevia Wallonie

Guy Paternoster (Raffinerie Tirlemontoise) nouveau président de Fevia Wallonie

L’aile wallonne de la Fevia, la fédération de l’industrie alimentaire belge, a un nouveau président : Guy Paternoster, membre du comité exécutif de la Raffinerie Tirlemontoise. Il succède à Fabienne Bister (à la tête de l’entreprise de fabrication de moutarde du même nom), qui après un mandat de trois ans passe le flambeau.

« Se concentrer sur des thèmes actuels »

Guy Paternoster, né en 1957 à Mons, a fait ses études d’ingénieur agronome à la faculté d’agronomie de Gembloux. Après un début de carrière en tant que conseiller en produits agricoles chez Lebrun, fabricant d’engrais, il rejoint en 1985 la Raffinerie Tirlemontoise (membre du groupe européen Südzucker). Actuellement il est membre du comité exécutif de l’entreprise et responsable des matières premières.


Le nouveau président, originaire du milieu agricole, a la réputation d’un homme de terrain pragmatique. Son plan d’action est d’ailleurs à l’image de son sens pratique : « La perspective des élections de 2014 et de la régionalisation de nouvelles compétences ont influencé notre plan d’action. Loin des grands débats théoriques, nous allons nous concentrer sur des thèmes actuels, sur lesquels nous avons une emprise et sur lesquels nous pouvons agir », commente Guy Paternoster.


Un plan de croissance ambitieux

Paternoster propose un ambitieux plan d’action avec quatre priorités et un seul et unique objectif : la croissance. Ainsi le nouveau président par le biais du programme 'Food@work' entend faire « connaître les métiers du secteur, les rendre attractifs, et créer avec les pouvoirs publics les formules de stages qualifiants et d'alternance qui répondent aux besoins précis des entreprises alimentaires, un des plus grands employeurs industriels. »


Autres priorités du programme : l’énergie et la durabilité. L’objectif de Paternoster dans ce domaine n’est pas des moindres  : « une industrie alimentaire wallonne environnementalement neutre d'ici 2030. Pour y arriver, nous allons mettre en place des collaborations et des stratégies communes avec l'amont et l'aval de nos activités, les différents acteurs de la chaîne agro-alimentaire. »


Et enfin Paternoster souhaite stimuler le partage de savoir-faire parmi ses membres (via 12 ‘clubs’ thématiques) et améliorer « la visibilité des joyaux alimentaires wallons » via  Food.be avec le slogan ‘Small country. Great food’.


Fevia Wallonie compte 1.474 entreprises affiliées avec 21.320 collaborateurs au total, réalisant un chiffre d’affaires de 7,2 milliards d’euros (chiffres 2012).

 

 

Traduction : Marie-Noëlle Masure

Questions or comments? Please feel free to contact the editors


Filet Pur : Un soufflé aux œufs brouillés

18/08/2017

Delhaize est à cours d’excuses et Dick Boer perd patience. Voilà ce que nous apprenions cette semaine. L’ambiance y est brouillée, mais ailleurs aussi. Voici votre résumé hebdomadaire par RetailDetail Food !

Douzième trimestre consécutif de croissance pour Walmart

17/08/2017

L’américain Walmart, la plus grande chaîne de supermarchés au monde, a dépassé les attentes des analystes et a enregistré une croissance pour le douzième trimestre d’affilée. La forte croissance du segment online y a largement contribué.

FrieslandCampina se sépare de sa division jus de fruits

17/08/2017

Le groupe de produits laitiers FrieslandCampina a cédé sa division de jus de fruits – dont fait partie notamment la marque Appelsientje – à la société d’investissement néerlandaise Standard Investment.

Dick Boer : « Delhaize perdra un peu de sa liberté »

17/08/2017

Un an après la fusion entre Ahold et Delhaize, le CEO Dick Boer revient sur l’année écoulée. « Nous avons accompli énormément de choses », confie-t-il au journal néerlandais FD, mais « Delhaize perdra un peu de sa liberté. »

Carlsberg augmente son CA, malgré la baisse des volumes

16/08/2017

Durant la première moitié de l’année le CA du brasseur danois Carlsberg a progressé de 2% à 31,8 milliards de couronnes (4,3 milliards d’euros). Cette croissance s’explique par l’augmentation des ventes de bières plus chères, comme la Grimbergen.

Les pertes continuent de s’accumuler chez HelloFresh

14/08/2017

Malgré une hausse spectaculaire du chiffre d’affaires durant les six premiers mois de l’année,  les pertes du livreur de box repas HelloFresh continuent d’augmenter.

Back to top