Guy Paternoster (Raffinerie Tirlemontoise) nouveau président de Fevia Wallonie

Guy Paternoster (Raffinerie Tirlemontoise) nouveau président de Fevia Wallonie

L’aile wallonne de la Fevia, la fédération de l’industrie alimentaire belge, a un nouveau président : Guy Paternoster, membre du comité exécutif de la Raffinerie Tirlemontoise. Il succède à Fabienne Bister (à la tête de l’entreprise de fabrication de moutarde du même nom), qui après un mandat de trois ans passe le flambeau.

« Se concentrer sur des thèmes actuels »

Guy Paternoster, né en 1957 à Mons, a fait ses études d’ingénieur agronome à la faculté d’agronomie de Gembloux. Après un début de carrière en tant que conseiller en produits agricoles chez Lebrun, fabricant d’engrais, il rejoint en 1985 la Raffinerie Tirlemontoise (membre du groupe européen Südzucker). Actuellement il est membre du comité exécutif de l’entreprise et responsable des matières premières.


Le nouveau président, originaire du milieu agricole, a la réputation d’un homme de terrain pragmatique. Son plan d’action est d’ailleurs à l’image de son sens pratique : « La perspective des élections de 2014 et de la régionalisation de nouvelles compétences ont influencé notre plan d’action. Loin des grands débats théoriques, nous allons nous concentrer sur des thèmes actuels, sur lesquels nous avons une emprise et sur lesquels nous pouvons agir », commente Guy Paternoster.


Un plan de croissance ambitieux

Paternoster propose un ambitieux plan d’action avec quatre priorités et un seul et unique objectif : la croissance. Ainsi le nouveau président par le biais du programme 'Food@work' entend faire « connaître les métiers du secteur, les rendre attractifs, et créer avec les pouvoirs publics les formules de stages qualifiants et d'alternance qui répondent aux besoins précis des entreprises alimentaires, un des plus grands employeurs industriels. »


Autres priorités du programme : l’énergie et la durabilité. L’objectif de Paternoster dans ce domaine n’est pas des moindres  : « une industrie alimentaire wallonne environnementalement neutre d'ici 2030. Pour y arriver, nous allons mettre en place des collaborations et des stratégies communes avec l'amont et l'aval de nos activités, les différents acteurs de la chaîne agro-alimentaire. »


Et enfin Paternoster souhaite stimuler le partage de savoir-faire parmi ses membres (via 12 ‘clubs’ thématiques) et améliorer « la visibilité des joyaux alimentaires wallons » via  Food.be avec le slogan ‘Small country. Great food’.


Fevia Wallonie compte 1.474 entreprises affiliées avec 21.320 collaborateurs au total, réalisant un chiffre d’affaires de 7,2 milliards d’euros (chiffres 2012).

 

 

Traduction : Marie-Noëlle Masure

Questions or comments? Please feel free to contact the editors


Carrefour Express mise sur le ‘blurring’

21/09/2017

La formule de proximité explore les possibilités de la vente à emporter et de la consommation sur place. La nouvelle génération de magasins ajoute des services et la restauration à son offre. La frontière entre retail et horeca se brouille.

Forte croissance pour le torréfacteur Miko

20/09/2017

Durant le 1er semestre de 2017 le fabricant de café et d’emballages plastiques Miko a progressé de plus de 12%. Ainsi le groupe de Turnhout est sur la bonne voie en vue d’atteindre pour la première fois un CA annuel de plus de 200 millions d’euros.

Spadel investit 12,8 millions d’euros à Spa Monopole

20/09/2017

Le groupe Spadel va investir 12,8 millions d’euros sur son site d’embouteillage Spa Monopole. L’usine sera dotée d’une nouvelle ligne de production afin de faire face à la croissance des eaux aromatisées. L’extension sera achevée en février 2018.

Alpro bannit les graines de soja américaines

19/09/2017

Le fabricant de boissons à base de soja Alpro n’achète plus ses graines de soja aux Etats-Unis, mais uniquement en Europe et au Canada, afin d’avoir la garantie qu’il ne s’agit pas de soja génétiquement modifié.

Quel est l'impact de la nouvelle pyramide alimentaire sur l’industrie ?

19/09/2017

Le ‘Vlaams Instituut Gezond Leven’ a présenté une nouvelle pyramide alimentaire, qui correspond mieux aux idées actuelles en matière de nourriture saine. Toutefois l’industrie alimentaire craint des conséquences négatives.

Chute de l’action Heineken après le désengagement partiel des Mexicains

19/09/2017

Le mexicain Fomento Economico Mexicano (Femsa), qui détenait 15% des actions de Heineken, a vendu pour 2,5 milliards d’actions du groupe brassicole néerlandais. D’emblée le cours de l’action a chuté à la bourse.

Back to top