Harvest Time Bakeries à Lommel en faillite

Harvest Time Bakeries à Lommel en faillite

La boulangerie industrielle Harvest Time Bakeries à Lommel  (province du Limbourg) a été déclarée en faillite hier par le tribunal de commerce. Le site de production ultra-moderne était ouvert depuis à peine deux ans, mais la concurrence impitoyable lui aura été fatale.

Deux initiateurs néerlandais

Harvest Time Bakeries a été lancé à l’ initiative de deux  Néerlandais, Erwin de Vos et Frank Visscher, qui aux Pays-Bas se sont construits une solide expérience dans le secteur de la boulangerie. L’entreprise s’est spécialisée dans le domaine du ‘bake-off’  de spécialités boulangères et de petits pains précuits, livrés dans les supermarchés et les entreprises retail.


L’entreprise a démarré avec ambition en 2010 avec un programme d’investissement de 17 millions d’euros, dont la société d’investissement LRM  a pris 2,95 millions d’euros à sa charge et le gouvernement flamand 1 million. L’usine de Lommel était l’une des boulangeries industrielles les plus modernes et les plus ‘vertes’ d’Europe.


Une concurrence impitoyable

Toutefois ce projet prometteur n’a jamais réellement décollé : selon des sources bien informées – comme le précise l’agence de presse Belga – la concurrence impitoyable aura été fatale à Harvest Time Bakeries. Certains grands acteurs du secteur (dont les noms ne sont pas mentionnés) ont tenté à tout prix de court-circuiter le nouveau venu et pour ce faire ont adapté leurs prix et leurs promotions.


De par le haut degré d’automatisation de la boulangerie, les pertes d’emplois se limitent à 24, dont 15 ouvriers. Le Conseil d’administration estime pour sa part qu’une relance de l’entreprise est possible. Des négociations étaient en cours avec des concurrents et des investisseurs externes dans le cadre d’une éventuelle reprise ou collaboration, mais  l’accord n’a pu être finalisé dans les temps. Le tribunal de commerce de Hasselt a d’ores et déjà désigné un curateur afin d’indemniser les créanciers.

 

 

Traduit par Marie-Noëlle Masure

Questions or comments? Please feel free to contact the editors


Filet Pur : Un cheveux dans la soupe plastique

19/01/2018

Les retailers sont-ils des querelleurs et des escrocs? Les boissons énergisantes doivent-elles être interdites? Carrefour est-il à l’aube d’un assainissement et Delhaize va-t-il se hollandiser? Une semaine mouvementée que vous résume RetailDetail Food.

Colruyt et PepsiCo enterrent la hache de guerre : Pepsi à nouveau  disponible

19/01/2018

L’assortiment habituel de Pepsi et Lay’s sera à nouveau disponible chez Colruyt. Depuis novembre la chaîne avait retiré 29 produits du fabricant PepsiCo, qui refusait de lui accorder des réductions de prix. A présent le discounter met fin à ce boycott.

Aldi Nord et Aldi Süd collaborent pour le bien-être animal

18/01/2018

Aldi Nord et Aldi Süd s’associent dans le cadre d’une collaboration unique : la création de leur propre label, Fair & Gut, certifiant le bien-être animal. Pour l’instant le label est lancé uniquement en Allemagne et se limite à la volaille, mais sera étendu ultérieurement.

Rewe teste la teneur minimale en sucre avec des puddings au chocolat

18/01/2018

Quelle est la quantité minimale de sucre jugée nécessaire par le consommateur ?  Rewe mène l’enquête auprès de ses clients. L’enseigne allemande  veut diminuer la teneur en sucre de ses produits maison, mais le client décide de la dose minimale.

Lidl tempère ses ambitions américaines

18/01/2018

Lidl  visait une centaine de magasins aux Etats-Unis durant la première année, mais se voit contraint de tempérer ses ambitions. Depuis sa traversée outre-Atlantique il y a environ six mois le discounter allemand y a ouvert 49 points de vente.

Carrefour clôture une année difficile

17/01/2018

Malgré une amélioration au 4ème trimestre, Carrefour termine une année particulièrement difficile, aussi en Belgique, où la croissance est négligeable. Attendons de voir quelles seront les mesures annoncées la semaine prochaine par le CEO Bompard.

Back to top