Hausse de 8 % des bénéfices et des ventes pour Lotus

Hausse de 8 % des bénéfices et des ventes pour Lotus
Photo : Eudaimonic Traveler / Shutterstock.com

Le producteur de biscuits Lotus Bakeries a enregistré une augmentation de 8,4 % de son chiffre d’affaires au cours du premier semestre. Malgré l’augmentation des coûts due aux mesures sanitaires et aux deux nouvelles usines de l’entreprise, le bénéfice net a également progressé de 8,6 %.

 

Snacks et nouvelles usines

Lotus est fier de pouvoir maintenir ses douze usines et 2000 employés en activité pendant la crise du coronavirus. Le fabricant belge de spéculoos a réalisé d’assez belles performances, bien que lors des confinements la demande en biscuits, habituellement consommés sur le pouce, ait diminué comme les barres de céréales Nakd et le pain d’épices Snelle Jelle. Le chiffre d’affaires a néanmoins atteint 323,3 millions d’euros, soit une hausse de 8,4 %.

 

Cette progression s’explique principalement par son expansion internationale avec la marque de spéculoos Lotus Biscoff. Le lancement de nouveaux produits, dont une gamme de glaces, a connu une croissance rapide à l’étranger (notamment aux États-Unis et en Chine). Cet automne, Lotus fera également ses débuts dans la catégorie chocolat en Belgique. L’entreprise a en outre poursuivi ses acquisitions : en mai, la société belge a acheté les actions restantes du fabricant des barres Nakd de Natural Balance et avec son propre fonds d’investissement, FF2032, il a également pris une participation dans le producteur de snacks au maïs Love Brands.

 

En raison des importants coûts engendrés par la crise sanitaire et de la construction de nouvelles usines aux États-Unis et en Afrique du Sud, Lotus a enregistré un résultat d’exploitation non récurrent négatif de 4 millions d’euros. Le résultat financier négatif de 2,5 millions d’euros s’explique principalement par les charges d’intérêts et les effets de change. Cependant, le bénéfice net récurrent était lui positif en affichant une croissance de 8,6 % pour atteindre 41,3 millions d’euros.