Hausse des prix du café : le stockage des importateurs en cause

Hausse des prix du café : le stockage des importateurs en cause
Shutterstock.com

Les importateurs de café constituent des stocks pour anticiper les éventuelles pénuries qui pourraient résulter de la crise du coronavirus. En effet, de plus en plus de pays introduisent des mesures de confinement, ce qui pourrait perturber la chaîne d’approvisionnement. Ce stockage de masse entrepris par les importateurs porte les prix du café à des sommets records.

 

Anticipation

Selon Reuters, de nombreux importateurs ont anticipé leurs commandes d’un mois, car ils craignent que leur approvisionnement soit compromis. La pandémie du coronavirus a incité les gouvernements du monde entier à restreindre de manière drastique la liberté de mouvement afin de tenter de freiner la propagation du virus. En même temps, la capacité du fret aérien a également fortement diminué et les entreprises ont du mal à trouver suffisamment de chauffeurs poids lourds et d’équipages pour les navires.

 

Avant le début de la crise du coronavirus, le marché du café était déjà marqué par une pénurie et, selon les prévisions, la situation risque de s’aggraver. Au Brésil, le prix du café a fortement augmenté et est proche d’atteindre un niveau record. En Colombie, beaucoup craignent que les mesures de quarantaine, qui ont été introduites la semaine dernière pour une période de 19 jours, ne soient prolongées. Cela pourrait alors sérieusement entraver la nouvelle récolte de café qui doit débuter à la fin du mois d’avril.

 

« Nous avons peut-être l’un des meilleurs prix de l’histoire », a déclaré Roberto Vélez, directeur de la Fédération des producteurs de café de Colombie, « mais pour ce prix, nous sommes également confrontés à des problèmes logistiques, au coronavirus et à la peur. »