Hausse des ventes de bière pour AB InBev … sauf en Europe

Hausse des ventes de bière pour AB InBev … sauf en Europe

Le trimestre dernier AB InBev a vendu pas moins de 93,2 millions d’hectolitres de bière, soit 1,8% de plus par rapport au même trimestre un an plus tôt. En combinaison avec une légère hausse des prix de vente, le chiffre d’affaires trimestriel a progressé de 6,2% à 9,33 milliards de dollars (plus de 7 milliards d’euros). Le bénéfice net a atteint les 1,69 milliards de dollars (près de 1,3 milliards d’euros), soit 75% de plus par rapport aux 964 millions de dollars de l’année dernière.

Revirement aux Etats-Unis

Le premier brasseur mondial a donc bien démarré l’année 2012. Aux Etats-Unis AB InBev enregistre une légère hausse de volume à 29,78 millions d’hectolitres. Il s’agit de la première croissance depuis 2008, lors de la reprise du groupe américain Anheuser-Busch (brasseur de Budweiser) par le groupe  belgo-brésilien InBev. Fin janvier AB InBev a lancé la bière Bud Light Platinum, « le lancement le plus réussi au sein de l’industrie américaine de boissons alcoolisées depuis 2005 », selon les propres dires du brasseur.


Outre en Amérique du Nord, les ventes ont également progressé en Amérique latine (+4,8% dans la zone Nord, +3,2% dans la zone Sud) et en Asie (+3,2%). Sur ces deux continents la consommation de bière a été  stimulée par le nombre croissant d’adultes et l’augmentation des revenus.


Des volumes en baisse en Europe

En Europe toutefois la vente de bière continue à reculer : l’Europe occidentale affiche une baisse de 5,1% à environ 6,2 millions d’hectolitres. Le groupe brassicole a connu la plus forte baisse au Royaume-Uni (-9,7%), suite notamment à la crise et la hausse de la TVA. En Belgique la vente a chuté de 1,2% (mauvaise performance liée entre autres à la météo bien plus maussade qu’au printemps dernier), alors qu’en Allemagne les ventes ont progressé d’un petit demi pourcent. En Europe centrale et orientale, les volumes vendus dégringolent  de 9,7% à 4,32 millions d’hectolitres.


AB InBev souffre donc des mêmes maux que ses concurrents : une baisse de la consommation de bière dans les marchés matures. Ainsi le groupe brassicole SABMiller a lui aussi annoncé ce mois-ci une croissance de volume durant le quatrième trimestre, malgré des résultats décevants dans les marchés matures. Tout comme Heineken, qui a également connu une hausse de son  bénéfice net pour le premier trimestre et a annoncé une croissance de volume dans toutes les régions, sauf en Europe occidentale. Carlsberg, quatrième grand  acteur du marché de la bière, pour sa part ne communiquera ses résultats trimestriels que le 9 mai.

 

 

Traduit par Marie-Noëlle Masure

Questions or comments? Please feel free to contact the editors


Carrefour supprime des milliers d’emplois au profit du e-commerce

23/01/2018

Carrefour va supprimer quelques milliers d’emplois, a annoncé aujourd’hui le CEO Alexandre Bompard. Grâce à un nouveau plan de transformation, avec l’accent sur l’e-commerce, Carrefour entend devenir « le leader mondial dans la transition alimentaire ».

Unilever supprime des emplois au sein de son équipe de vente

22/01/2018

Unilever Belgium réorganise son équipe de représentants commerciaux. Ceci entraînera la perte de onze emplois, confirme l’entreprise à la rédaction de RetailDetail.

Forte croissance d’Amazon dans le secteur alimentaire

22/01/2018

Les ventes alimentaires ne représentent toujours qu’une part limitée du e-commerce, mais les chiffres de croissance d’Amazon aux Etats-Unis et en Europe pour l’année 2017 semblent impressionnants.  Le point de basculement est-il en vue ?

Amazon ouvre le premier magasin sans caisses accessible au grand public

22/01/2018

Amazon ouvre le premier magasin sans caisses accessible au grand public.  Il est situé à Seattle, près du siège social de l’entreprise qui a testé ce type de magasin auprès de son propre personnel.  L’accès est ouvert à tous dès aujourd’hui.

Unilever va-t-il reprendre la marque de tonic Fever-Tree ?

19/01/2018

La marque de tonic Fever-Tree a désigné un nouvel administrateur: Kevin Havelock, responsable de la division des boissons rafraîchissantes d’Unilever. Cette nomination laisse à penser qu’Unilever souhaite reprendre la maison-mère Fevertree Drinks. Ces spéculations ont fait grimper l’action.

Filet Pur : Un cheveux dans la soupe plastique

19/01/2018

Les retailers sont-ils des querelleurs et des escrocs? Les boissons énergisantes doivent-elles être interdites? Carrefour est-il à l’aube d’un assainissement et Delhaize va-t-il se hollandiser? Une semaine mouvementée que vous résume RetailDetail Food.

Back to top