Hausse du bénéfice pour Ahold Delhaize

Hausse du bénéfice pour Ahold Delhaize

Hausse du bénéfice pour Ahold Delhaize
Dick Boer

Au troisième trimestre de 2017 Ahold Delhaize a parvenu à augmenter son bénéfice, grâce aux synergies plus élevées que prévu. Delhaize Belgique remonte la pente, mais reste à la traine : une collaboration plus étroite avec Albert Heijn devrait y remédier.

Réduction des coûts

Le chiffre d’affaires d’Ahold Delhaize s’est établi à 15,1 milliards d’euros, une légère baisse conforme aux attentes. Le bénéfice opérationnel, en hausse, a atteint 595 millions d’euros et le bénéfice net s’est élevé à 362 millions d’euros, grâce aux réductions de coûts et aux synergies suite à la fusion. Cette année ces effets de synergies devraient rapporter 250 millions d’euros, au lieu de 220 millions d’euros, comme annoncé initialement.


En Belgique le chiffre d’affaires est resté stable à 1,213 milliard d’euros. Le bénéfice opérationnel a atteint 37 millions d’euros, soit une croissance de 3,1%, qui reste néanmoins en-deçà de la marge du groupe dans son ensemble (3,9%). Dorénavant Delhaize, Albert Heijn et Bol.com collaboreront plus étroitement, étant donné que tous les magasins dont l’autorité de la concurrence exigeait la cession ont trouvé acquéreur. Aux Pays-Bas le chiffre d’affaires a grimpé jusqu’à 3,277 milliards d’euros.


Programme d’investissement

Le CEO Dick Boer se montre très satisfait des résultats trimestriels. Le groupe a gagné des parts de marché aux Etats-Unis, avec une forte croissance des volumes chez Food Lion. Les vents en ligne ont progressé de plus de 20%. Dès lors le groupe générera un chiffre d’affaires online de plus de 3 milliards d’euros cette année. D’ici 2020 les ventes online devraient atteindre 5 milliards d’euros. Dick Boer dit surveiller de près Amazon, qui lorgne le secteur des supermarchés en Europe et vient de lancer son abonnement Prime au Benelux.


Le CEO annonce un renforcement du programme d’investissement pour l’an prochain, tant dans les magasins qu’en ligne. En outre en 2018 Ahold Delhaize rachètera des actions propres pour un montant de 2 milliards d’euros. Cette année le groupe a déjà racheté pour un milliard d’euros d’actions propres.

 

Questions or comments? Please feel free to contact the editors


Gerelateerde items

The Belgian Chocolate House ouvre son premier magasin urbain belge

19/07/2018

The Belgian Chocolate House (le plus grand retailer chocolatier au monde avec pas moins de 1.000 de tonnes de chocolat par an) ouvre sa première boutique située dans une rue commerçante belge. Les clients peuvent également y consommer sur place.

Carrefour lance le personal shopper et la livraison en 90 minutes

19/07/2018

La chaîne de supermarchés Carrefour innove. Un personal shopper choisit vos produits, un triporteur les livre à domicile dans les 90 minutes. « Les retailers doivent se différencier au niveau du service, ce n’est que le début », explique Jorg Snoek, fondateur de RetailDetail.

Le ministre Peeters approuve finalement le plan de prépension chez Carrefour

18/07/2018

Comme prévu, le ministre de l’économie Kris Peeters a approuvé le plan de restructuration de Carrefour, y compris le plan de prépension. Le ministre a déclaré qu’il préférait la sécurité des travailleurs à la lutte contre « un mauvais signal ».

Illy est courtisé par Douwe Egberts et Nestlé

18/07/2018

Pour l’instant, la fin des mouvements de consolidation dans le secteur du café n’est pas en vue. Tant JAB que Nestlé s’intéressent à l’entreprise italienne Illycaffè, mais il n’est pas certain que la famille veuille vendre la société.

La viande in vitro dans les magasins dès 2021 ?

18/07/2018

La commercialisation de la viande in vitro accomplit de grandes avancées. Le pionnier Mosa Meat a levé 7,5 millions d’euros pour construire une usine qui mettra sur le marché un produit abordable d’ici trois ans.

Blokker voit le CA belge chuter fortement et le comité de direction se réduire

17/07/2018

Les problèmes persistent chez Blokker. Le conseil d’administration a encore été réduit (est passé de huit à cinq membres) et cette décroissance vaut également pour le chiffre d’affaires des magasins belges (-21%).