Heineken : changement au sommet après 15 ans

Heineken wordt geschonken in glas in een café

Après quinze ans Heineken change de CEO : notre compatriote Jean-François van Boxmeer passe le flambeau au Néerlandais Dolf van den Brink. Selon le Belge, le temps est venu de laisser la place à la nouvelle génération.


Chiffre d’affaires et volume doublés

Jean-François van Boxmeer renonce à sa fonction de CEO de Heineken, rôle qu’il a exercé durant quinze ans. Le Malinois de 58 ans a d’ailleurs passé toute sa carrière au sein de l’entreprise néerlandaise : en tant que jeune économiste diplômé en 1984 jusqu’à maintenant, il y a gravi tous les échelons jusqu’au sommet.


Sous sa direction le chiffre d’affaires de Heineken a doublé, passant de 11 milliards d’euros en 2005 à plus de 22 milliards d’euros en 2018, soit un volume de 234 millions d’hectolitres. Le brasseur néerlandais est ainsi devenu numéro deux mondial, derrière le belge AB InBev.


Cette croissance est en partie attribuable aux investissements sur le marché asiatique : en 2012 Van Boxmeer s’est chargé de la reprise du groupe brassicole Asia Pacific Breweries, connu pour sa bière Tiger. En guise de récompense Van Boxmeer bénéficiera à partir du 1er juin d’un siège au sein du conseil d’administration du groupe néerlandais, en tant que membre non-exécutif.


Le bon moment

Selon Van Boxmeer, « le moment est venu » de passer le flambeau à la nouvelle génération. Le Néerlandais Dolf Van den Brink (46 ans), actif depuis 22 ans chez Heineken, lui succédera.


Actuellement Van den Brink dirige les activités asiatiques. Lui aussi a débuté comme stagiaire chez Heineken (en 1988), avant de se hisser à la fonction de directeur commercial des activités congolaises (division où Van Boxmeer a également gagné ses galons). Il a ensuite été nommé directeur général de Heineken USA (2009) et Mexique (2015), avant d’intégrer la branche asiatique il y a deux ans.


Après approbation de l’assemblée générale des actionnaires, Dolf Van den Brink fera partie du conseil d’administration à partir du 23 avril. Jusqu’au 1er juin son prédécesseur Van Boxmeer le préparera à son rôle de CEO.