Hema veut contrer le supermarché Hema d’Alibaba

Hema veut contrer le supermarché Hema d’Alibaba
Shutterstock

L’enseigne néerlandaise Hema examine la possibilité d’entreprendre des démarches contre la chaîne de supermarchés du même nom qu’Alibaba exploite en Chine et qui compte déjà treize points de vente.

Tester de nouvelles technologies

Même si l’enseigne néerlandaise n’est pas active en Chine, la similarité du nom lui pose problème. Elle souhaite remédier à la situation, mais cela ne semble pas si simple. « Le droit des marques international est complexe. Les supermarchés qu’Alibaba exploite en Chine sous le nom Hema, sont d’un autre type que nos magasins », explique la porte-parole Nathalie Kruger.


Les supermarchés Hema d’Alibaba sont effectivement très différents au niveau de l’expérience client. Les clients y font leurs courses à l’aide d’une app sur leur appareil mobile, qu’ils soient chez eux ou en magasin. Les paiements s’effectuent via Alipay. Les commandes en ligne sont préparées en magasin par le personnel et transférées vers le centre de livraison à côté du supermarché. Les magasins vendent également des plats préparés frais.


Alibaba souligne que son intention n’est pas de faire de Hema une grande chaîne de magasins, mais plutôt de tester de nouvelles technologies dans les magasins. Selon le géant chinois, les résultats sont prometteurs. Ainsi plus de la moitié des commandes s’effectuent en ligne et dans les magasins existant depuis plus longtemps, ce pourcentage atteint même 70%. Grâce à leur double fonction alliant point de vente et entrepôt pour les commandes en ligne, les supermarchés Hema d’Alibaba vendraient trois à cinq fois plus par m² qu’un supermarché classique.

 

Questions or comments? Please feel free to contact the editors


Gerelateerde items

Rémy Cointreau : forte croissance grâce à la demande accrue de cognac de luxe en Asie

23/11/2017

Au premier semestre de son exercice décalé, le groupe français de spiritueux Rémy Cointreau a enregistré d’excellents résultats. Son cognac de luxe s’est particulièrement bien vendu, surtout en Chine, au Japon et à Singapour.

Pierre-Olivier Beckers, ex-CEO de Delhaize investit dans la start-up YouMeal

23/11/2017

YouMeal, une start-up qui aide les exploitations de restaurants à informer leurs clients de la composition de leurs plats, a levé 800.000 euros. L’un des investisseurs est Pierre-Olivier Beckers, ex-CEO de Delhaize et actuellement président du COIB.

Hausse des ventes en ligne dans le secteur FMCG

22/11/2017

Les courses online sont en hausse de 30%, alors que le marché dans son ensemble n’a progressé que de 1,3%. Actuellement l’e-commerce représente 4,6% dans le segment FMCG. D’ici 2025 ce pourcentage devrait atteindre 10%, soit 145 milliards d’euros.

Nestlé envisage la reprise de Hain Celestial

22/11/2017

Nestlé serait intéressé par la reprise de Hain Celestial, une entreprise alimentaire américaine spécialisée dans la production d’aliments naturels et végétariens. La valeur de l’entreprise est estimée à 3,5 milliards d’euros.

L’Ecosse réalise une première : un prix plancher pour l’alcool

21/11/2017

L’Ecosse réalise une première mondiale : enfin la région a obtenu la permission d’installer un prix plancher pour l’alcool. La loi avait déjà été passé en 2012, mais a été bloqué depuis par des distillateurs de whisky. 

Carrefour accepte les sacs et les boîtes réutilisables aux comptoirs

20/11/2017

Après un projet pilote réussi à l’Hypermarché Carrefour de Bierges, tous les Hypermarchés Carrefour et les Carrefour Market en gestion propre acceptent désormais les sacs à vrac et boîtes réutilisables des clients aux comptoirs en service.

Back to top