Hopr ouvrira fin mars

Hopr

Hopr, le premier supermarché en ligne belge, devrait ouvrir ses portes avant avril. La crise sanitaire a obligé le fondateur Stijn Martens à différer son projet de quelques mois.

 

Hasselt, Louvain ou Malines ?

Normalement, Hopr (acronyme de Home Delivery Shopper) aurait déjà dû lancer un projet pilote l’année dernière, mais la crise sanitaire a perturbé les plans. La société a également été confrontée à des problèmes de financement, rapporte L’Echo. Mais l’entrepreneur limbourgeois Stijn Martens a entre-temps trouvé un groupe de financiers prêts à injecter plusieurs millions dans le projet.

 

Le nouvel objectif est donc la fin du mois de mars. Le premier supermarché en ligne de Belgique ouvrira ses portes dans une « ville flamande d’environ 100 000 habitants ». Stijn Martens refuse d’en dire plus, mais il est clair que ce sera Hasselt, Louvain ou Malines.

 

« Un vrai supermarché »

Le premier Hopr proposera un millier de références pour commencer. « Nous voulons faire la différence par nos produits frais et notre convivialité », explique Stijn Martens. Contrairement aux acteurs de niche comme Kazidomi, qui concentre ses activités sur les produits sains, Hopr sera un véritable supermarché en ligne avec un assortiment complet, assure-t-il.

 

Le grand exemple de Stijn Martens est Picnic, une enseigne semblable lancée aux Pays-Bas il y a quelques années et qui est aujourd’hui en pleine expansion. Selon Stijn Martens, les consommateurs belges sont également prêts à adhérer à ce concept. « Plus de 2 500 personnes se sont déjà inscrites sur la liste d’attente de notre site », explique-t-il.

 

Ambition

En plus d’un centre de distribution automatisé, Hopr fera appel à trois camionnettes électriques pour les livraisons. Stijn Martens est ambitieux et s’étendre progressivement à tout la Flandre après une première phase de test qui durera probablement un an. Ce sera ensuite le tour de Bruxelles et des grandes villes wallonnes. L’entrepreneur limbourgeois, qui a déjà travaillé comme directeur du marketing chez Mobile Vikings, espère atteindre l’équilibre financier d’ici trois ans.