Iglo subit une dépréciation en Belgique | RetailDetail

Iglo subit une dépréciation en Belgique

Iglo subit une dépréciation en Belgique

Le producteur britannique de produits surgelés Iglo a connu une année difficile et ce principalement en Belgique, où l’entreprise a subi une dépréciation de plus de 25 millions d’euros.

Scandale de la viande de cheval

Les problèmes de l’entreprise en Belgique, qui ont entraîné une dépréciation de 27,4 millions d’euros, seraient entre autres une conséquence du scandale de la viande équine en 2013. La découverte de viande de cheval dans un seul type de repas préparés d’Iglo, avait contraint le fabricant à retirer des rayons huit sortes de plats préparés. Ceux-ci étant produits par l’entreprise belge Frigilunch, la Belgique a été la principale victime de ces mesures.


« Les conditions du marché en Belgique sont difficiles depuis un certain temps déjà et de plus le scandale de la viande équine a eu un impact non négligeable », explique Iglo dans le journal De Tijd.


Les difficultés sur le marché belge ont commencé dès 2009 : le chiffre d’affaires avait alors régressé de 9% à 60 millions d’euros. Le manager du Benelux de l’époque – en fonction depuis à peine deux ans – fut remplacé par le Belge Hans Peters. Trois ans plus tard, en 2012, il fut lui aussi remplacé. Depuis Iglo n’a plus communiqué de chiffres pour la Belgique, mais il semblerait que ceux-ci se situeraient en-dessous du niveau de 2009.


Des résultats en baisse au niveau mondial

Mais Iglo a également déçu les attentes sur d’autres marchés : en 2013 le chiffre d’affaires total a régressé de 2,8% à 1,52 milliard d’euros. L’EBITDA est en baisse de 12% et s’établit à 306,6 millions d’euros.


Iglo attribue ces moindres résultats à la crise économique, qui incite les consommateurs à dépenser moins et à opter pour les marques de distributeurs.

 

 

Traduction : Marie-Noëlle Masure

Questions or comments? Please feel free to contact the editors


Aldi mise sur l’énergie renouvelable

17/07/2018

Aldi Nord vient de publier une ambitieuse politique climatique internationale. Le retailer veut réduire ses émissions de gaz à effet de serre de 40% d’ici 2021 et révèle quelques chiffres révélateurs dans son second rapport de développement durable.

Un potentiel de croissance considérable pour les discounters en Europe de l’Ouest

16/07/2018

Malgré une surenchère sur de nombreux marchés européens, les discounters prévoient dix millions de m² supplémentaires de surface de vente sur le continent d’ici 2023. LZ Retailytics estime qu’il existe également de bonnes opportunités de croissance sur des marchés dits saturés comme l’Allemagne et le Royaume-Uni.

Greenyard en difficultés suite à une contamination à la listéria

16/07/2018

Le producteur de légumes Greenyard est sous pression suite à une contamination à la listéria dans son usine hongroise. L’entreprise affirme prendre toutes les mesures nécessaires, mais le cours boursier est en chute libre.

Un premier magasin OKay avec point de collecte Collect&Go ouvre ses portes à Heusden

16/07/2018

OKay, le supermarché de quartier de Colruyt Group, ouvre sa première filiale avec point de collecte Collect&Go à Heusden. Le nouveau point de vente teste le service de collecte qui, en cas de succès, sera déployé dans d’autres magasins OKay.

Carrefour fait un effort pour les salariés prépensionnés

16/07/2018

Dans le cadre du plan de transformation, Carrefour Belgium prévoit une prime supplémentaire pouvant aller jusqu’à 500 euros pour les travailleurs bénéficiant du RCC qui suivent une formation à un métier en pénurie.

Delhaize met fin à la collaboration avec les partenaires de la Carte Plus

12/07/2018

Les clients de Delhaize ne pourront plus accumuler autant de points avec leur Carte Plus car la collaboration avec les autres retailers permettant aux clients de récolter des points et d’échanger des bons (DI, Planet Parfum, Q8 et Tom&Co) prend fin.