Iglo subit une dépréciation en Belgique

Iglo subit une dépréciation en Belgique

Le producteur britannique de produits surgelés Iglo a connu une année difficile et ce principalement en Belgique, où l’entreprise a subi une dépréciation de plus de 25 millions d’euros.

Scandale de la viande de cheval

Les problèmes de l’entreprise en Belgique, qui ont entraîné une dépréciation de 27,4 millions d’euros, seraient entre autres une conséquence du scandale de la viande équine en 2013. La découverte de viande de cheval dans un seul type de repas préparés d’Iglo, avait contraint le fabricant à retirer des rayons huit sortes de plats préparés. Ceux-ci étant produits par l’entreprise belge Frigilunch, la Belgique a été la principale victime de ces mesures.


« Les conditions du marché en Belgique sont difficiles depuis un certain temps déjà et de plus le scandale de la viande équine a eu un impact non négligeable », explique Iglo dans le journal De Tijd.


Les difficultés sur le marché belge ont commencé dès 2009 : le chiffre d’affaires avait alors régressé de 9% à 60 millions d’euros. Le manager du Benelux de l’époque – en fonction depuis à peine deux ans – fut remplacé par le Belge Hans Peters. Trois ans plus tard, en 2012, il fut lui aussi remplacé. Depuis Iglo n’a plus communiqué de chiffres pour la Belgique, mais il semblerait que ceux-ci se situeraient en-dessous du niveau de 2009.


Des résultats en baisse au niveau mondial

Mais Iglo a également déçu les attentes sur d’autres marchés : en 2013 le chiffre d’affaires total a régressé de 2,8% à 1,52 milliard d’euros. L’EBITDA est en baisse de 12% et s’établit à 306,6 millions d’euros.


Iglo attribue ces moindres résultats à la crise économique, qui incite les consommateurs à dépenser moins et à opter pour les marques de distributeurs.

 

 

Traduction : Marie-Noëlle Masure

Tags: