Ijsboerke demande une protection judiciaire après un été pourri | RetailDetail

Ijsboerke demande une protection judiciaire après un été pourri

Ijsboerke demande une protection judiciaire après un été pourri

Le Belgium Icecream Group, avec sa marque phare Ijsboerke, a demandé à être protégé contre ses créanciers auprès du tribunal de Commerce de Turnhout. Si aucune solution n’est trouvée aux lourdes pertes subies, 365 personnes risquent de perdre leur emploi.

Les problèmes ne datent pas d’hier

L’année dernière, Ijsboerke a déjà dû fermer deux entités, entraînant ainsi une perte de 162 emplois. Aujourd’hui, l'entreprise semble subir la crise de plein fouet. C'es pourquoi le Belgium Icecream Group a fait démarrer la procédure LCE (loi relative à la continuité des entreprises). Pour l’année comptable 2012, le groupe devrait subir une perte de cinq millions d’euros, d'où la nécessité d'épargner dans de nombreux domaines. 


Le 3 janvier, les syndicats rencontreront la direction pour discuter de l’avenir des employés. Si aucune solution n’est trouvée, 365 personnes perdront leur emploi, dont 280 ouvriers et 85 employés. Mais L’Hoëst, directeur du Belgium Icecream Group, ne pense pas que les choses iront si loin : une solution est possible, « si nous travaillons tous ensemble. »


Ijsboerke passe à travers la glace

Les mauvais résultats seraient la conséquence de plusieurs facteurs, avec en tête de liste les grands ‘classiques’ : coût salarial et crise (selon L’Hoëst, suite à la crise actuelle, les consommateurs se tournent vers des marques moins chères). De plus l’été maussade de 2012 n’a certainement pas fait de cadeaux au fabricant de glaces.


Provisoirement, on ne parle pas encore de plan social. L’entreprise espère  avant tout limiter au maximum les licenciements et n'a pas les moyens financiers pour un vaste plan social.

 

 

Traduction: Laure Jacobs

Questions or comments? Please feel free to contact the editors


Filet Pur : Le supermarché le plus cher d’Europe de l’Ouest

25/05/2018

Carrefour domine l’actu, Colruyt au bord de la faillite, les multinationales sont mauvaises en calcul et bientôt l’industrie alimentaire 3.0. Le point sur ces sujets dans le résumé hebdomadaire, moyennement conforme au GDPR,  de RetailDetail Food!

Les multinationales recalées en matière d’alimentation saine

24/05/2018

Les multinationales alimentaires ne fournissent pas suffisamment d’efforts pour rendre leurs produits plus sains, affirme la Access to Nutrition Foundation. Nestlé, Unilever et Danone sont les meilleurs élèves de la classe.

Bientôt la vente de cigarettes interdite dans les supermarchés ?

23/05/2018

La ministre wallonne de la Santé veut interdire la vente de cigarettes dans les supermarchés. Le nouveau plan anti-tabac wallon insiste surtout sur la prévention, mais la ministre appelle également les supermarchés à retirer le tabac de leurs rayons.

Ahold Delhaize lance un laboratoire digital aux Etats-Unis

22/05/2018

Ahold Delhaize USA crée une nouvelle entité dédiée à l’innovation digitale : Peapod Digital Labs est un laboratoire où seront développées de nouvelles stratégies dans le domaine de la digitalisation, du e-commerce et de la personnalisation.

Lidl ouvre un restaurant pour les étudiants en blocus

22/05/2018

Lidl soutient les étudiants en blocus : pour les aider à manger sain durant la période d’examens la chaîne de supermarchés ouvre un restaurant pop-up à Gand, accessible 24 heures sur 24 et 7 jours sur 7.

Carrefour se voit contraint de fermer des centaines de magasins Dia

22/05/2018

Carrefour ne trouve pas de repreneurs pour des centaines de ses anciens magasins Dia en France.  Près de 230 points de vente devront probablement fermer leurs portes.