Ijsboerke demande une protection judiciaire après un été pourri | RetailDetail

Ijsboerke demande une protection judiciaire après un été pourri

Ijsboerke demande une protection judiciaire après un été pourri

Le Belgium Icecream Group, avec sa marque phare Ijsboerke, a demandé à être protégé contre ses créanciers auprès du tribunal de Commerce de Turnhout. Si aucune solution n’est trouvée aux lourdes pertes subies, 365 personnes risquent de perdre leur emploi.

Les problèmes ne datent pas d’hier

L’année dernière, Ijsboerke a déjà dû fermer deux entités, entraînant ainsi une perte de 162 emplois. Aujourd’hui, l'entreprise semble subir la crise de plein fouet. C'es pourquoi le Belgium Icecream Group a fait démarrer la procédure LCE (loi relative à la continuité des entreprises). Pour l’année comptable 2012, le groupe devrait subir une perte de cinq millions d’euros, d'où la nécessité d'épargner dans de nombreux domaines. 


Le 3 janvier, les syndicats rencontreront la direction pour discuter de l’avenir des employés. Si aucune solution n’est trouvée, 365 personnes perdront leur emploi, dont 280 ouvriers et 85 employés. Mais L’Hoëst, directeur du Belgium Icecream Group, ne pense pas que les choses iront si loin : une solution est possible, « si nous travaillons tous ensemble. »


Ijsboerke passe à travers la glace

Les mauvais résultats seraient la conséquence de plusieurs facteurs, avec en tête de liste les grands ‘classiques’ : coût salarial et crise (selon L’Hoëst, suite à la crise actuelle, les consommateurs se tournent vers des marques moins chères). De plus l’été maussade de 2012 n’a certainement pas fait de cadeaux au fabricant de glaces.


Provisoirement, on ne parle pas encore de plan social. L’entreprise espère  avant tout limiter au maximum les licenciements et n'a pas les moyens financiers pour un vaste plan social.

 

 

Traduction: Laure Jacobs

Questions or comments? Please feel free to contact the editors


Greenyard en difficultés suite à une contamination à la listéria

16/07/2018

Le producteur de légumes Greenyard est sous pression suite à une contamination à la listéria dans son usine hongroise. L’entreprise affirme prendre toutes les mesures nécessaires, mais le cours boursier est en chute libre.

Un premier magasin OKay avec point de collecte Collect&Go ouvre ses portes à Heusden

16/07/2018

OKay, le supermarché de quartier de Colruyt Group, ouvre sa première filiale avec point de collecte Collect&Go à Heusden. Le nouveau point de vente teste le service de collecte qui, en cas de succès, sera déployé dans d’autres magasins OKay.

Carrefour fait un effort pour les salariés prépensionnés

16/07/2018

Dans le cadre du plan de transformation, Carrefour Belgium prévoit une prime supplémentaire pouvant aller jusqu’à 500 euros pour les travailleurs bénéficiant du RCC qui suivent une formation à un métier en pénurie.

Delhaize met fin à la collaboration avec les partenaires de la Carte Plus

12/07/2018

Les clients de Delhaize ne pourront plus accumuler autant de points avec leur Carte Plus car la collaboration avec les autres retailers permettant aux clients de récolter des points et d’échanger des bons (DI, Planet Parfum, Q8 et Tom&Co) prend fin.

Starbucks souhaite se débarrasser des pailles en plastique

12/07/2018

La chaîne de café américaine Starbucks interdira les pailles en plastique dès 2020. Un petit pas pour les fans de café, mais un grand pas pour l’environnement puisque le géant du café utilise près d’un milliard de pailles par an dans le monde entier.

AB InBev en tandem avec l’entreprise turque Efes sur le marché russe

12/07/2018

Afin de contrer le succès décroissant sur le marché russe, AB InBev a regroupé ses activités au pays de Vladimir Poutine avec celles de l’entreprise turque Anadolu Efes dans une joint-venture.