Ikea s’associe à 'Too Good To Go'

Ikea sluit aan bij 'Too good to go'

Une coalition scandinave contre le gaspillage alimentaire en Belgique : le suédois Ikea a conclu un accord de collaboration avec le danois ‘Too Good To Go’ en vue de vendre ses excédents alimentaires à prix réduits.


Un panier surprise

Chaque année nous jetons un tiers de toute la nourriture produite, dénonce l’entreprise derrière l’app Too Good To Go, qui s’est fixé pour mission de sauver autant de repas que possible de la poubelle. Pour une modique somme l’utilisateur de l’app peut commander un repas, qui autrement aurait été jeté. En Belgique l’app a été lancée il y a un an : de grandes enseignes, comme Carrefour et Exki, se sont déjà associées à l’initiative, et Ikea vient désormais les réjoindre. « Après une période d’essai réussie, il a été décidé d’un commun accord que  tous les points de vente Ikea s’affilieraient à l’app », explique Jonas Mallisse, initiatieur de Too Good To Go Belgique.


Toutefois impossible de réserver un plat spécifique : « Lorsque vous êtes aux alentours d’un magasin Ikea, vous pouvez via l’app vérifier si le point de vente à des excédents alimentaires. L’enseigne fait une estimation, sans savoir précisément ce qu’il lui restera. Vous recevrez donc un panier surprise. Il peut s’agir de boulettes suédoises, mais tout aussi bien d’un plat du jour », explique Mallisse. Un tel repas coûte environ un tiers du prix payé au restaurant.


Ikea ne manque pas d’ambitions : d’ici août 2020 la chaîne d’ameublement – qui actuellement est aussi l’une des plus grandes chaînes de restaurants au monde – veut réduire de moitié les excédents alimentaires et recycler, composter ou convertir en biogaz 90% des invendus alimentaires restants. L’affiliation à l’app doit contribuer à atteindre cet objectif.


Too Good to Go a été fondé au Danemark en 2016 et est actif sur le marché belge depuis un an. L’entreprise est également présente en Allemagne, en France, aux Pays-Bas, en Norvège, en Espagne, au Royaume-Uni et en Suisse. Grâce à l’app, plus de 11 millions de repas au total ont déjà été sauvés, souligne l’entreprise sur son site web.