Importation record de homards vivants pour les fêtes de fin d’année | RetailDetail

Importation record de homards vivants pour les fêtes de fin d’année

Importation record de homards vivants  pour les fêtes de fin d’année

Durant ce mois de décembre festif  quelque 400.000 homards vivants venant du Canada ont été importés par avion dans notre pays, avec une pointe en ces jours de fin d’année. Crise ou non, le homard pour les Belges reste un incontournable au menu de Noël.

Le plus grand importateur de homards, à un près

Au cours de ce mois de décembre environ 480 tonnes de homards arrivent par avion à Zaventem, soit 180 tonnes de plus par rapport à l’année dernière. La pointe des arrivages se situant bien entendu en cette période de fêtes de fin d’année,  avec un premier vol le 19 décembre (à l’approche de Noël) et une deuxième cargaison aujourd’hui , avec plus de 110 tonnes pour le réveillon et le jour de Nouvel An.


« Généralement l’importation reste relativement stable », indique Frank Van Gelderen d’Adelantex (expéditeur) dans le  magazine Trends. « Sur l’ensemble de cette année par contre nous avons connu une augmentation inhabituelle de 400 tonnes. Les gens veulent à nouveau faire la fête, c’est claire. » Ainsi la Belgique renforce sa position de deuxième plus grand importateur de homards canadiens vivants : en 2011 notre pays a importé quelque 1,2 millions de kilos de homards, après les Etats-Unis  avec 20 millions de kilos.


Brussels Airport, plaque tournante européenne du homard

La plus grande partie des 3,5 millions de kilos de homards canadiens vivants destinés à l’Europe passe  via Zaventem. « Brussels Airport est la plaque tournante européenne du homard », affirme Johan Leunen, cargo marketing manager de l’aéroport. « Le homard est un produit périssable par excellence. Le secret de notre succès réside dans notre efficacité, également au niveau administratif grâce à l’Agence alimentaire et dans la position centrale de Zaventem qui fait que même aux heures de pointe le client le plus éloigné n’est qu’à deux heures de route. »  Inutile de préciser que la grève du zèle des douaniers de Brucargo à la mi-décembre, n’a guère été appréciée par la direction de Brussels Airport.


Pour information : le transport aérien de homards vivants vers notre pays coûte  2,15 euros par kg, soit plus de quatre fois plus cher que le transport de homards surgelés par bateau. Toutefois  ces frais supplémentaires n’ont pas dissuadé les consommateurs belges, malgré la crise.

 

 

Traduction : Marie-Noëlle Masure

 

 


Questions or comments? Please feel free to contact the editors


Carrefour se voit contraint de fermer des centaines de magasins Dia

22/05/2018

Carrefour ne trouve pas de repreneurs pour des centaines de ses anciens magasins Dia en France.  Près de 230 points de vente devront probablement fermer leurs portes.

Carrefour et Tencent ouvrent un magasin high-tech à Shanghai

22/05/2018

Dans le concept de magasin ‘Le Marché’ qui vient d’ouvrir ses portes, le premier résultat d’un récent partenariat entre Carrefour et Tencent, les clients peuvent payer par reconnaissance faciale aux check-out sans personnel.

Carrefour dévoile des détails de son plan de transformation

22/05/2018

La santé et la numérisation sont les fers de lance des projets de Carrefour Belgique. Les clients iront chercher ou rapporter les commandes online dans tous les magasins Express. Le non-food fait place au bio et à l’horeca dans les hypermarchés.

Filet Pur: Par ici les friandises !

18/05/2018

Comment Colruyt parvient à rester si bon marché, que manigance Albert Heijn dans son rayon frais, pourquoi Delhaize mise sur le sans gluten et quelle est cette folle ambiance chez Aldi? Réponse dans le résumé hebdomadaire de RetailDetail Food.

Holland & Barrett envisage l’ouverture de magasins végans

17/05/2018

La chaîne britannique Holland & Barrett (anciennement Essenza au Benelux), spécialisée dans les produits de santé, projette l’ouverture de magasins entièrement végans. Une tendance que doit suivre l’enseigne, estime le CEO Peter Aldis.

Analyse : Six raisons pour lesquelles les grandes marques sont sous pression

17/05/2018

Les marques mondiales subissent de plus en plus la concurrence de petits acteurs locaux. Selon certains observateurs, l’âge d’or des marques est révolu. Une conclusion un peu prématurée peut-être, mais quelques tendances s’ébauchent néanmoins.