Inex introduit son lait de croissance Bambix sur Alibaba

Inex introduit son lait de croissance Bambix sur Alibaba
Photo : Bambix (Facebook)

À partir du mois prochain, Inex veut exporter son lait de croissance Bambix en Chine grâce à la plateforme en ligne Alibaba. L’entreprise laitière de Flandre orientale vend déjà du lait conventionnel dans ce pays d’Asie.

 

Du lait de croissance sur Tmall

Aujourd’hui, Inex veut également commercialiser le lait de croissance Bambix, qu’elle a repris de Danone en 2017, en Chine. Le lait en poudre européen est déjà très demandé dans le pays, car les Chinois ont davantage confiance dans les variantes de produits occidentales, mais il est étonnant de constater que le producteur de produits laitiers se tourne vers le commerce électronique.

 

En effet, l’entreprise de Flandre orientale compte sur la plateforme d’Alibaba Tmall, principalement consacrée aux marques occidentales premium. « Avec Tmall, les consommateurs chinois ayant des enfants peuvent être approchés de façon très ciblée. La plateforme créera une page Bambix sur un site web de promotion des produits belges », déclare Steven Dierickx, directeur d’exploitation, à De Tijd. « Les Chinois ont bien plus l’habitude de se faire livrer des produits alimentaires à domicile », assure-t-il.

 

Du lait en cadeau

Toutefois, il est difficile de prédire si Bambix sera également un succès en Chine. Il s’agit en effet d’un produit totalement nouveau, car les Chinois ne connaissent pas encore le lait de croissance. Selon Dierickx, la réputation des produits belges, et d’Inex en particulier, peut jouer en sa faveur. L’entreprise y fournit du lait conventionnel depuis cinq ans. « Notre origine belge est une énorme valeur ajoutée pour le consommateur chinois. Nous remarquons même que les Chinois offrent notre lait en cadeau à leurs amis et à leur famille. Inex y est vraiment vu comme un produit haut de gamme. »

 

Cependant, l’exportation de lait conventionnel est sous pression depuis un certain temps, principalement en raison de la crise du coronavirus. Le niveau d’exportation est actuellement près d’un tiers inférieur à celui de l’année dernière, alors que les coûts de transport sont beaucoup plus élevés. « Pour y remédier, nous comptons sur Bambix », conclut Dierickx.