ING préfère Delhaize à Colruyt

ING préfère Delhaize à Colruyt

Dans leur rapport intitulé  “European retail: Brace for impact; taking a cautious stance”, les analystes d’ING prévoient des temps difficiles pour le secteur retail en Europe. Bien entendu notre pays n’échappe pas à ce pronostic : parmi les retailers belges, ING a une préférence pour Delhaize et prévoit des difficultés principalement pour Colruyt. Afin de remédier à la situation, les analystes de la banque conseillent même à Colruyt de « vendre ses activités françaises et de lancer une opération en force dans un pays émergent ».

Plan d’assainissement Di Rupo I

"Le consommateur belge se serre la ceinture en vue des mesures d’assainissement du nouveau gouvernement”, écrit ING dans son rapport retail. « Les hard discounters belges, Aldi et Lidl semblent le mieux placés dans le contexte actuel. Durant les neuf premiers mois de 2011, la part de marché combinée des deux discounters a augmenté de 0,8%, suivi de Colruyt avec 0,6%. »


La croissance de la part de marché de Colruyt  commence à ralentir. Carrefour pour sa port affiche une tendance positive – bien que Carrefour dans notre pays parte d’une base inférieure suite à la réorganisation de 2010 - , et Delhaize lui aussi est très ambitieux.


Albert Heijn, la plus grande menace

Toutefois ING considère que la plus grande menace pour Colruyt est Albert Heijn qui prévoit l’ouverture de 50 magasins dans les cinq années à venir. « Un sérieux souci   pour Colruyt  vu sa promesse du plus bas prix. » D’autre part les deux chaînes sont axées principalement sur le Nord du pays. Selon ING, Colruyt, le champion de l’efficacité, n’est plus en mesure de réduire les frais, preuve en est « l’impossibilité de compenser la hausse des frais de personnel, suite à l’indexation des salaires ».


Cette situation difficile s’était déjà révélée au mois de novembre, lorsque le discounter de Hal avait annoncé une baisse du bénéfice semestriel de 7,6%. Selon ING, seule solution pour Colruyt : supprimer les projets français et s’orienter résolument vers les pays émergents. Un message clair et net.


Préférence pour Delhaize

En Belgique actuellement  les analystes d’ING croient davantage en Delhaize qu’en Colruyt. Ils décrivent Delhaize comme une entreprise « combinant une appréciation attrayante avec des mesures d’économie significatives visant à  protéger la marge bénéficiaire. La chaîne vise une plus  forte croissance en ouvrant davantage de magasins dans les marchés émergents, ainsi qu’une formule discount aux Etats-Unis (Bottom Dollar). »

 

 

Traduit par Marie-Noëlle Masure

Questions or comments? Please feel free to contact the editors


Aldi Nord et Aldi Süd collaborent pour le bien-être animal

18/01/2018

Aldi Nord et Aldi Süd s’associent dans le cadre d’une collaboration unique : la création de leur propre label, Fair & Gut, certifiant le bien-être animal. Pour l’instant le label est lancé uniquement en Allemagne et se limite à la volaille, mais sera étendu ultérieurement.

Rewe teste la teneur minimale en sucre avec des puddings au chocolat

18/01/2018

Quelle est la quantité minimale de sucre jugée nécessaire par le consommateur ?  Rewe mène l’enquête auprès de ses clients. L’enseigne allemande  veut diminuer la teneur en sucre de ses produits maison, mais le client décide de la dose minimale.

Lidl tempère ses ambitions américaines

18/01/2018

Lidl  visait une centaine de magasins aux Etats-Unis durant la première année, mais se voit contraint de tempérer ses ambitions. Depuis sa traversée outre-Atlantique il y a environ six mois le discounter allemand y a ouvert 49 points de vente.

Carrefour clôture une année difficile

17/01/2018

Malgré une amélioration au 4ème trimestre, Carrefour termine une année particulièrement difficile, aussi en Belgique, où la croissance est négligeable. Attendons de voir quelles seront les mesures annoncées la semaine prochaine par le CEO Bompard.

L’enseigne britannique Iceland bannit le plastique

17/01/2018

L’enseigne de surgelés britannique Iceland est la première chaîne à supprimer tous les emballages plastiques de ses produits sous marques propres. D’ici 2023 tous seront emballés dans des matières plus durables, comme le carton ou le papier.

AB InBev cède deux marques de bière allemandes

17/01/2018

Le groupe brassicole AB InBev cède deux marques de bière allemandes – Diebels et Hasseröder –, ainsi que leurs brasseries au fonds d’investissement CKCF. Ce dernier souhaite investir dans le deux bières afin de leur donner un nouveau souffle.

Back to top