Interdiction de publicité pour alcool dans les médias visant les jeunes

Interdiction de publicité pour alcool dans les médias visant les jeunes

Désormais les journaux, magazines et médias en ligne s’adressant aux jeunes, ne pourront plus contenir de publicités en faveur de boissons contenant de l’alcool. Les secteurs concernés sous l’égide de la ministre fédérale de la Santé Laurette Onkelinx ont signé une nouvelle convention en la matière.

Précision des anciens accords

Dorénavant la publicité est également interdite dans les locaux de travail (à l’exception des cantines et des restaurants) et dans les institutions de santé  et les établissements sociaux. Par ailleurs la distribution d’alcool gratuite ou à un prix symbolique sur la voie publique n’est plus autorisée. La nouvelle convention reprend la plupart des accords conclus en 2005, mais en les précisant davantage et en les actualisant.


Le traité a été signé par des producteurs de boissons alcoolisées, des fédérations du secteur horeca et les associations de consommateurs Crioc et Test-Achats. L’objectif est d’en faire une convention contraignante via une arrêté royal.


C’est le jury d’éthique publicitaire (JEP) qui veillera  à ce que la convention soit respectée. En cas d’infraction, les contrevenants risquent  des sanctions financières, voire même l’obligation de soumettre au préalable leurs publicités avant le lancement d’une campagne.


Protection des jeunes contre une consommation excessive

L’objectif de cette nouvelle règlementation vise à éviter une consommation excessive d’alcool chez les jeunes. Selon une enquête menée en 2008 12% des 15 à 24 ans s’adonnent régulièrement au ‘binge drinking’ (ou alcoolisation excessive).


Cette restriction de la publicité pour boissons alcoolisées ne se limite pas à la Belgique. Aux Pays-Bas six chaînes pour jeunes ne sont plus autorisées à passer des publicités pour boissons contenant de l’alcool.

 

 

Traduction : Marie-Noëlle Masure

Tags: