Interdiction des cages classiques pour poules pondeuses à partir du 1er août

Interdiction des cages classiques pour poules pondeuses à partir du 1er août

C’est aujourd’hui que prend fin la période de tolérance, après l’entrée en vigueur début de cette année de l’interdiction de loger des poules pondeuses dans des cages de batterie classiques. Suite à cette interdiction les prix des œufs étaient monté en flèche et à présent l’on craint que cela se reproduise. Le Département de l’Agriculture et de la Pêche pour sa part estime qu’il est peu probable que le même scénario se répète.

Moins de demande et une offre plus importante

Début de cette année les prix des œufs avaient atteint leur niveau le plus élevé depuis quinze ans. Cette flambée des prix était attribuable non seulement à l’entrée en vigueur de l’interdiction d’œufs provenant d’élevages en batteries classiques, mais également suite à l’hiver rigoureux partout en Europe et l’importante demande durant la période de Pâques.


La période de tolérance prenant fin  – en début d’année 10 Etats membres n’avaient pas encore adapté leurs cages aux normes et ont bénéficié d’un délai jusqu’au 31 juillet – l’on craint une nouvelle hausse des prix. Toutefois le Département de l’Agriculture et de la Pêche estime que la fin de la période de tolérance n’entraînera pas une augmentation des prix  : « La demande est moins importante qu’au début de cette année et l’offre a fortement augmenté. »


Cette demande plus retreinte est liée à la période estivale : il y a le traditionnel exode de l’été, les écoles sont fermées et l’industrie de transformation des œufs tourne au ralenti. « D’autre part les entreprises de transformation d’œufs hésitent dans leur politique d’achat et la distribution semble moins avide d’acheter ».


A présent la plupart des producteurs d’œufs  se sont mis aux normes et tournent à nouveau à plein régime. C’est pourquoi l’UE s’attend à une forte augmentation de l’offre : « C’est également le cas en Belgique : pour les six premiers mois de cette année on compte 55% de poules pondeuses en plus par rapport à la même période l’année dernière. Le secteur craint même une surproduction », précise l’administration de l’agriculture.


40 millions de poules pondeuses toujours en cage

Selon les estimations européennes, début juillet 40 millions de poules pondeuses étaient toujours logées dans des cages de batterie traditionnelles. Mais qu’adviendra-t-il de ces volailles (et de leurs œufs) : « L’un des facteurs cruciaux sera la manière dont les Etats membres agiront en cas d’infraction. »


Le SPF Santé publique a fait savoir qu’il  interviendra sévèrement envers les producteurs belges n’étant pas en règle après le 31 juillet.

 

 

Traduction : Marie-Noëlle Masure

Questions or comments? Please feel free to contact the editors


Nouveau concept pour le magasin Aldi à Erpe-Mere

18/07/2017

D’ici peu le discounter allemand Aldi démarrera les travaux de transformation de son  magasin à Erpe-Mere, qui sera réaménagé selon un nouveau concept avec l’accent sur la durabilité.

Unilever souhaite acquérir la branche alimentaire de Reckitt Benckiser

17/07/2017

Unilever serait intéressé par la reprise de la branche alimentaire de Reckitt Benckiser.  Pour ce faire, elle va devoir affronter le géant américain Hormel Foods.  Le montant de la reprise est estimé à 2,5 milliards d’euros.

TripAdvisor va livrer des repas à domicile via Deliveroo

12/07/2017

Le livreur de repas Deliveroo s’associe à TripAdvisor et intègre la plate-forme du site de voyage américain. Les deux entreprises vont collaborer en Belgique, aux Pays-Bas et dans dix autres pays afin de faciliter les commandes.

Carrefour Market affiche l’avis des clients sur les produits en magasin

12/07/2017

Carrefour Market va afficher l’avis de clients auprès de quelque 200 produits dans ses magasins physiques. Il s’agit d’un bref commentaire d’un client en ligne et d’une évaluation sur base d’étoiles. Le système sera d’abord déployé en France.

Les prix à la hausse propulsent le bénéfice de PepsiCo

11/07/2017

PepsiCo a dépassé les prévisions de bénéfices du 2ème trimestre, et ce grâce à une hausse du prix des sodas et des snacks en Amérique du Nord. Le groupe a également revendu sa part minoritaire dans l’entreprise d’embouteillage britannique Britvic.

La chaîne française Cora voit ses chiffres se stabiliser

10/07/2017

Au cours de l’exercice 2016, les chiffres de la chaîne de supermarchés française Cora sont restés stables par rapport à l’année précédente. Ses performances sont meilleures que celles de la concurrence dont le CA a baissé de quelques pourcents.

Back to top