Joachim Rubin (Delhaize) élu ‘Marketer of the Year’ | RetailDetail

Joachim Rubin (Delhaize) élu ‘Marketer of the Year’

Joachim Rubin (Delhaize) élu ‘Marketer of the Year’

Joachim Rubin(38 ans) de Delhaize a été élu Marketer francophone de l’année. Il fut le tout premier   vice-président marketing de l’enseigne au lion à ne pas être issu du monde de la distribution. Néanmoins il jouissait déjà d’une riche expérience dans le secteur alimentaire.

Une belle carrière

« Je dis toujours que j’ai été longtemps dans l’assiette des gens », explique le lauréat. En effet après des études de sciences économiques à l’ULB, il commence sa carrière chez Bongrain. Ayant obtenu un master post-universitaire ‘Marketing & Advertising’ à la Solvay Business School, il rejoint le groupe Danone en 2001, qui l’enverra en Hongrie quatre ans plus tard.


En 2007 pour des raisons familiales, il revient en Belgique où il occupera le poste de dicteur marketing chez Bel Belgium, qui détient dans son portefeuille les marques Babybel, La Vache Qui Rit, Boursin, Leerdammer et Maredsous. Il y a deux ans Rubin faisait son entrée chez Delhaize : « Lorsque j’ai été nommé, mon ancien employeur considérait que je passais chez l’ennemi et vice versa. »


L’ADN du Lion

Rubin se décrit comme le capitaine d’un gros paquebot qui doit garder son cap malgré les tempêtes concurrentielles et économiques. Et les défis n’ont pas manqué : relancer les marques propres, créer un code graphique spécifique, rompre avec la réputation de supermarchés onéreux, construire des relations personnalisées avec les clients, et ainsi de suite. Bref, renouer avec l’ADN du Lion.


« Nous avons réussi à faire évoluer le folder, à organiser le Biggest Cooking Event, entre autres, mais notre travail est loin d’être fini. Nous devons donner aux gens des raisons d’aimer Delhaize », souligne Rubin, qui en tant que directeur marketing chez Bel Belgium  figurait déjà parmi les nominés au titre  de Marketer de l’Année en 2011, mais qui à l’époque avait été devancé par Niels Van Dam (Unilever).


Côté néerlandophone le titre de Marketer de l’Année a été décroché par Stephane Vermeiren de Rabobank.be. Le banquier l’emporte devant Lucia Soetens (Côte d'Or), Peter Claes (VRT) et Geert Van Aelst (Raffinerie Tirlemontoise). L’élection de ‘Marketer of the Year’ est une initiative de StiMa, anciennement Stichting Marketing.

 

 

Traduction : Marie-Noëlle Masure

Questions or comments? Please feel free to contact the editors


Filet Pur : Un tourbillon de mauvaises nouvelles

22/06/2018

Malgré les tentatives de nombreux retailers alimentaires pour camoufler leur actualité morose, Filet Pur est néanmoins parvenu à la débusquer. Voici le résumé hebdomadaire, quelque peu douloureux mais toujours très instructif, de RetailDetail Food!

Panos remplace la carte client par une app

21/06/2018

La chaîne de sandwicheries Panos a digitalisé son programme client : adieu à la carte en plastique, bienvenue à l’app. « A court terme nous espérons via ce canal atteindre et faire la connaissance de 150.000 clients », indique l’enseigne.

Kellogg’s accusé d’emballage trompeur

21/06/2018

Test-Achats a déposé une plainte auprès du SPF Economie contre Kellogg’s. L’organisation de défense des consommateurs estime que l’information sur les emballages des barres de céréales aux fruits rouges Special K est trompeuse.

La cherté de l’alimentation pousse le consommateur au-delà de la frontière

20/06/2018

Tandis que l’exportation de produits alimentaires belges est en plein boom, la consommation sur le marché intérieur est en baisse vu l’augmentation des prix. Une tendance inquiétante, estime l’industrie : le gouvernement doit intervenir.

Les fans de bière aventureux mettent les petits brasseurs au défi

20/06/2018

La consommation mondiale de ‘craft beer’ continue son ascension, mais pour les amateurs de bières spéciales artisanales la fidélité à la marque est une notion toute relative. De quoi mettre les producteurs au défi.

Albert Frère goûte aux fricandelles Vanreusel

20/06/2018

Ergon, un fonds d’investissement qui fait partie du holding GBL, a pris une participation dans Beltaste, l’entreprise derrière le fabricant de fricandelles Vanreusel. Ce dernier recherchait un partenaire financier depuis un certain temps déjà.