Just Eat Takeaway : la part de marché avant les profits

Just Eat Takeaway : la part de marché avant les profits
www.hollandfoto.net / Shutterstock.com

Chez Just Eat Takeaway, on est satisfait d’une année 2020 qualifiée d’« extraordinaire ». L’accumulation des pertes ne semble pas inquiéter la société de livraison de repas : la part de marché et la croissance priment.

 

Coûts en Grande-Bretagne

Après Deliveroo , c’était au tour de Just Eat Takeaway.com d’annoncer une année record : le nombre de commandes passées auprès de la société de livraison de repas a augmenté de 42% à 588 millions en 2020. Un résultat conforme à la croissance de 46% de son concurrent Deliveroo. « Nous avons vécu une année 2020 extraordinaire », a déclaré le CEO Jitse Groen, la pandémie ayant dopé la croissance de l’entreprise.


Pourtant, Just Eat Takeaway.com a clôturé l’exercice sur une perte de 151 millions d’euros, après avoir déjà perdu 115 millions en 2019. Il faut surtout y voir la conséquence de l’acquisition de Just Eat au Royaume-Uni l’an dernier, qui est incluse dans les comptes à partir du mois d’avril. L’EBITDA, hors coûts uniques, a atteint 256 millions d’euros sur l’exercice, contre 217 millions d’euros en 2019. 

 

Encore accélérer la croissance

Le second semestre a également été marqué par de nouveaux investissements dans l’acquisition britannique ainsi que dans la préparation (et le financement) de l’acquisition de la société américaine GrubHub, prévue au premier semestre 2021. Mais ces investissements porteraient leurs fruits : Just Eat Takeaway.com serait déjà le leader incontesté du marché au Royaume-Uni tant en termes de nombre de commandes que de croissance des livraisons à domicile. Les commandes y ont par exemple augmenté de 88% en janvier et février.


Et la société de livraison de repas prévoit une nouvelle accélération de la croissance en 2021, malgré la réouverture attendue de l’horeca. L’intégration de GrubHub aux États-Unis devrait y contribuer. Jitse Green rappelle également que la croissance et la part de marché ont actuellement la priorité sur la rentabilité. Son rival Deliveroo a pourtant réussi à réduire ses pertes.