L’écart de prix avec les pays voisins augmente dans les supermarchés

L’écart de prix avec les pays voisins augmente dans les supermarchés

L’écart de prix avec les pays voisins augmente dans les supermarchés
Shutterstock

Par rapport aux pays voisins, les supermarchés belges deviennent de plus en plus chers, selon une enquête de l’Observatoire des prix.  Les gens qui font leurs achats en France, en Allemagne ou aux Pays-Bas, déboursent facilement 10% de moins.

Des taxes plus élevées

L’Observatoire des prix a analysé le prix de 65.000 produits identiques aux Pays-Bas, en Belgique, en Allemagne et en France.  Il est arrivé à la conclusion que les supermarchés belges sont beaucoup plus chers.  En France, les prix sont en moyenne 9,1% moins chers, aux Pays-Bas 12,9% et en Allemagne même 13,4%.

 

Plusieurs raisons expliquent ces écarts de prix.  Tout d’abord, les taxes en Belgique sont généralement plus élevées que dans les pays voisins, comme par exemple les accises sur les spiritueux.  De plus, le nombre restreint d’habitants a pour conséquence que les supermarchés en Belgique profitent moins des économies d’échelle et que les prix y restent donc plus élevés.


Pas de guerre des prix

La position de Colruyt favorise également le maintien des prix plus élevés.  La chaîne garantit invariablement le prix le plus bas, mais suit uniquement la concurrence et n’est donc pas un fixateur de prix.  « Il est donc nécessaire de constater que, dans notre pays, il n’existe pas de grand acteur qui mise sur des prix plus bas », précise Peter Van Herreweghe du SPF Economie à VRT NWS.

 

 « Puisque Colruyt, le leader du marché, est une entreprise très efficace qui propose des prix vraiment plus bas que ceux de la concurrence, personne dans ce pays n’ose réellement déclencher une guerre des prix.  C’est pour cette raison que vous remarquerez que les prix augmentent de manière insidieuse », affirme l’expert retail Gino Van Ossel à Radio 1.  La fusion entre Ahold et Delhaize pourrait apporter un léger changement, mais Van Ossel ne prévoit pas de changement radical à l’avenir.  « Il est possible que cette fusion conduise à un léger revirement de situation », selon Van Ossel.  « Mais celui-ci ne sera pas drastique.  A moins qu’une véritable guerre des prix avec le leader du marché Colruyt ne soit enclenchée. »

 

Les résultats de l’Observatoire des prix doivent néanmoins être placés dans le bon contexte, car seuls des produits identiques ont été analysés.  Les marques de distributeur et les fruits et légumes frais, qui selon Eurostat sont moins chers en Belgique, n’ont pas été pris en considération dans cette enquête.

Questions or comments? Please feel free to contact the editors


Gerelateerde items

Carrefour Belgique franchit le cap des 300 Express

24/04/2018

Demain soir, Carrefour fête l’inauguration de son 300ème Express en Belgique, le 92ème en région bruxelloise. Il s’agit d’un jalon d’autant plus important que ce nouvel Express Froissart redéfinit le concept de magasin destiné à une clientèle de passage.

Nestlé a perdu les quatre doigts KitKat

23/04/2018

La forme des ‘quatre doigts’ de la barre chocolatée KitKat n’est pas assez emblématique pour en donner le droit exclusif à Nestlé.  La Cour de justice européenne met ainsi fin à une longue bataille juridique entre KitKat et Leo

Filet Pur : Des poses torrides dans le rayon des produits frais

20/04/2018

Les experts météorologiques de RetailDetail Food prévoient déjà un été torride pour le secteur des FMCG.  Pourquoi ?  C’est ce que dévoile sans détours notre aperçu hebdomadaire sérieusement épicé.

L’UE vote une loi pour de meilleurs labels bio

20/04/2018

Le Parlement européen a adopté une loi règlementant le secteur bio de manière plus stricte, mais aussi plus juste et plus claire.  C’est notamment via un label bio et des règles d’importation que l’Europe veut soutenir la production bio nationale.

Heineken et Bavaria cherchent leur bonheur hors Europe

19/04/2018

Les groupes brassicoles Heineken et Bavaria enregistrent des chiffres de vente en hausse sur un marché européen de la bière pourtant en difficulté.  Bavaria a réalisé un CA record l’an dernier, tandis que le volume de Heineken a augmenté de 4,3% au trimestre précédent.

Danone enregistre la plus forte croissance de chiffre d'affaires comparable en 5 ans

19/04/2018

Le géant français de l’alimentation Danone a connu un excellent premier trimestre.  Le chiffre d’affaires a progressé de 4,9% sur base comparable, soit la meilleure performance de ces cinq dernières années.