L’action ‘1 maintenant, 1 plus tard’ de Lidl démarre en force

L’action ‘1 maintenant, 1 plus tard’ de Lidl démarre en force

Avec plus de 11.000 coupons échangés, Lidl peut s’estimer satisfait de sa nouvelle action ‘1 maintenant, 1 plus tard’, lancée il y a 8 semaines. Ainsi le discounter aide en moyenne 1.500 clients par semaine à consommer de manière plus responsable.

Un moyen de lutter contre le gaspillage alimentaire

« Depuis septembre nous proposons chaque semaine un produit avec une courte durée de conservation – notamment des petites salades, de yaourts ou encore des jus de fruits – dans notre promotion ‘1 maintenant, 1 plus tard’. Concrètement vous pourrez donc par exemple acheter à prix réduit le fromage d’abbaye proposé dans la promotion ‘1 maintenant, 1 plus tard’ et demander un coupon à la caisse pour profiter de cette même réduction une semaine plus tard », explique le porte-parole Pieterjan Rynwalt.


Cette réduction astucieuse s’inscrit dans le cadre de la lutte contre le gaspillage alimentaire : « Nous voulons que nos clients soient conscients de ce qu’ils achètent et les inciter à ne pas acheter plus qu’ils ne peuvent consommer. Des études réalisées aux Pays-Bas démontrent que les produits avec une courte durée de conservation en particulier sont gaspillés par le consommateur. »


Avec plus de 11.000 coupons échangés en huit semaines à peine, Lidl parle « d’un succès absolu. Ce type de réduction est totalement nouveau en Belgique. Nous sommes conscients qu’il faudra du temps à nos clients pour s’y familiariser. Le fait que nous parvenions à inciter quelque 1.500 consommateurs par semaine à avoir recours à cette réduction, est très encourageant. »


Lidl a communiqué ces chiffres dans le cadre de l’action ’30 Dagen Voedselwinst’, une campagne organisée par le gouvernement flamand à partir du 1er novembre, à laquelle participe activement le discounter. « Durant quatre semaines nous proposerons des conseils anti-gaspillage dans notre folder et sur notre site web. Pour Lidl cette action fait partie d’une approche bien plus large contre le gaspillage alimentaire : en ce moment par exemple un projet pilote est en cours dans 13 magasins, où des organisations des Banques Alimentaires viennent chaque soir récupérer tous les restants. »

 

Tags: