L’action pour enfants de Delhaize étouffée par le plastique

Cette semaine Delhaize a été fortement critiqué par des consommateurs soucieux de l’environnement. En cause ? Le suremballage des petites briques de construction (en plastique) offertes aux clients dans le cadre d’une action d’épargne. Carrefour pour sa part supprime les cotons-tiges.


Réactions négatives

Dans le cadre d’une action de fidélisation, qui a démarré jeudi dernier,  Delhaize offre à ses clients une petite brique de construction par tranche d’achat de 20 euros. En collectionnant ces petits blocs, du style LEGO, les enfants peuvent se construire leur propre supermarché miniature.


Mais à l’heure des marches pour le climat et des ‘plastic attacks’ cette action, qui avait déjà été organisée chez Albert Heijn en 2016, a été mal accueillie par bon nombre de consommateurs irrités par le suremballage : chaque brique en plastique, présentée sur une barquette en plastique, est emballée dans un sachet en plastique. Les critiques sur les réseaux sociaux ne se sont pas fait attendre.


Nouvelles actions contre les déchets plastiques

Entretemps Delhaize s’est excusé publiquement et admet avoir commis une erreur. « Nous comprenons l’indignation », a déclaré le porte-parole Roel Dekelver sur Radio 1. Malgré tout l’action se poursuivra, mais l’enseigne au lion va prévoir des poubelles à chaque caisse où les clients pourront jeter les emballages plastiques, qui seront ensuite recyclés.


En outre Delhaize va rencontrer diverses organisations afin d’examiner comment réduire les déchets plastiques en Belgique et promet de lancer de nouvelles actions dans les semaines et mois à venir pour éviter les déchets plastiques.


Carrefour supprime les cotons-tiges en plastique

De son côté Carrefour est le premier distributeur de Belgique à arrêter la vente de cotons-tiges en plastique. A partir du 1er mars ceux-ci disparaitront progressivement des rayons et seront remplacés par des variantes avec un bâtonnet en papier.


Dans les semaines à venir l’enseigne va également cesser la vente de pailles, gobelets, couverts et verres en plastique à usage unique. Ces articles seront remplacés par des alternatives durables. Ainsi Carrefour anticipe de deux ans l’interdiction européenne du plastique jetable.