L’AFSCA obligée de publier les rapports de ses inspections

L’AFSCA obligée de publier les rapports de ses inspections

L’ Agence fédérale pour la sécurité de la chaîne alimentaire doit bel et bien communiquer les résultats de ses inspections dans les établissements horeca et dans les entreprises alimentaires. Ainsi le Conseil d’Etat a donné raison à Test-Achats qui depuis longtemps exige davantage de transparence.

« L’hygiène laisse encore trop souvent à désirer »

Selon Test-Achats, le consommateur a le droit de savoir quels sont les hôtels, restaurants, cafés et entreprises alimentaires qui respectent ou non les normes en matière d’hygiène. En 2013 35% des contrôles se sont avérés défavorables . Une amélioration toutefois par rapport aux années précédentes où 50% des établissements horeca et 40% des entreprises alimentaires ont reçu une évaluation négative.


L’organisation de défense des consommateurs est convaincue que la transparence contribuera à améliorer l’hygiène : « Au Danemark par exemple les résultats des inspections sont communiqués de manière accessible et compréhensible pour le consommateur. Grâce à cela le nombre de rapports favorables a augmenté de 25% en moins de dix ans. »


L’AFSCA ayant toujours refusé de publier ses rapports d’inspection, Test-Achats s’est tourné vers le Conseil d’Etat. Et avec succès car ce dernier a jugé que « la publicité de l’administration est un droit fondamental garanti par la Constitution. » L’arrêt stipule également que « la publicité est la règle, l’absence de publicité l’exception qui doit être formellement motivée ».


« Un système d’information rationnel en préparation »

Dans une première réaction l’AFSCA indique qu’elle ne manquera pas de suivre l’arrêt du Conseil d’Etat. « L’AFSCA a déjà pris l’initiative depuis plusieurs mois de mettre à disposition publiquement ses résultats d’inspection », précise Lieve Busschots, porte-parole de l’AFSCA. « Actuellement nous travaillons à la mise en pratique de cette mesure. Lors de la présentation du rapport annuel de l’AFSCA, nous communiquerons de plus amples détails à ce sujet. »


L’organisation Horeca Vlaanderen  s’est elle aussi entretenue avec l’AFSCA et Test-Achats en vue de développer « un système d’information rationnel » et non pas un pilori. Car comme l’indique l’administrateur délégué Danny Van Assche, « il y a des degrés et des nuances dans les transgressions. Ne pas avoir un plan de nettoyage est une infraction, mais ne signifie pas pour autant qu’on ne nettoie jamais dans cet établissement. »


« Par contre préparer des plats nuisibles pour la santé publique est une infraction grave. Dans ce cas nous sommes les premiers à dire qu’une lourde sanction s’impose, notamment la fermeture de l’établissement. » Horeca Vlaanderen estime également que le système d’évaluations publiées doit « donner l’occasion aux exploitants de rectifier le tir, en cas d’évaluation négative. » Affaire à suivre …

 

 

Traduction : Marie-Noëlle Masure

Questions or comments? Please feel free to contact the editors


Aldi Nord et Aldi Süd collaborent pour le bien-être animal

18/01/2018

Aldi Nord et Aldi Süd s’associent dans le cadre d’une collaboration unique : la création de leur propre label, Fair & Gut, certifiant le bien-être animal. Pour l’instant le label est lancé uniquement en Allemagne et se limite à la volaille, mais sera étendu ultérieurement.

Rewe teste la teneur minimale en sucre avec des puddings au chocolat

18/01/2018

Quelle est la quantité minimale de sucre jugée nécessaire par le consommateur ?  Rewe mène l’enquête auprès de ses clients. L’enseigne allemande  veut diminuer la teneur en sucre de ses produits maison, mais le client décide de la dose minimale.

Lidl tempère ses ambitions américaines

18/01/2018

Lidl  visait une centaine de magasins aux Etats-Unis durant la première année, mais se voit contraint de tempérer ses ambitions. Depuis sa traversée outre-Atlantique il y a environ six mois le discounter allemand y a ouvert 49 points de vente.

Carrefour clôture une année difficile

17/01/2018

Malgré une amélioration au 4ème trimestre, Carrefour termine une année particulièrement difficile, aussi en Belgique, où la croissance est négligeable. Attendons de voir quelles seront les mesures annoncées la semaine prochaine par le CEO Bompard.

L’enseigne britannique Iceland bannit le plastique

17/01/2018

L’enseigne de surgelés britannique Iceland est la première chaîne à supprimer tous les emballages plastiques de ses produits sous marques propres. D’ici 2023 tous seront emballés dans des matières plus durables, comme le carton ou le papier.

AB InBev cède deux marques de bière allemandes

17/01/2018

Le groupe brassicole AB InBev cède deux marques de bière allemandes – Diebels et Hasseröder –, ainsi que leurs brasseries au fonds d’investissement CKCF. Ce dernier souhaite investir dans le deux bières afin de leur donner un nouveau souffle.

Back to top