L’Autorité de la concurrence enquête (à nouveau) sur le prix de la bière | RetailDetail

L’Autorité de la concurrence enquête (à nouveau) sur le prix de la bière

L’Autorité de la concurrence enquête (à nouveau) sur le prix de la bière

L’Autorité de la concurrence belge a ouvert une enquête informelle concernant les prix de la bière chez les brasseurs AB InBev et Alken-Maes (Heineken), qui tous deux ont récemment procédé à une augmentation de prix.

Une enquête informelle

L’Autorité de la concurrence s’interroge sur le parallélisme des augmentations de prix : tant le timing, que la motivation semblent très similaires chez les deux brasseurs, lit-on dans le journal De Tijd. Au mois de février, tant AB InBev qu’Alken Maes ont annoncé une augmentation de prix pour leurs clients du secteur horeca, afin de poursuivre les investissements.


Précisons que pour l’instant il est n’est pas encore question d’une enquête officielle : les parties concernées ont seulement été priées de fournir des informations supplémentaires. Après quoi l’Autorité de la concurrence décidera si une enquête officielle est nécessaire.


Les brasseurs démentent

Les deux groupes brassicoles pour leur part démentent toute entente sur les prix. « Afin de garantir notre avenir en Belgique, nous devons rester vigilants quant à la fixation de nos prix », a réagi AB Inbev. « Nous les adaptons en fonction de la situation économique du marché, en particulier sur base des éléments, qui ont un impact sur nos coûts, et des innovations et investissements prévus. »


En 2012 une enquête similaire avait déjà  été effectuée par l’Autorité de la concurrence, qui avait finalement conclu qu’il n’y avait pas eu d’ententes sur les prix entre AB InBev et Alken-Maes.

 

Questions or comments? Please feel free to contact the editors


Les supermarchés opposés à la proposition européenne en faveur des agriculteurs

20/02/2018

Les supermarchés s’opposent à la proposition de la Commission européenne visant à accorder des prix plus élevés aux agriculteurs lors des négociations. Selon certains distributeurs des Pays-Bas, d’Allemagne et d’Autriche, cela entraînera des hausses de prix pour le consommateur.

La chaîne de restaurants belge Umamido s’en va conquérir les pays voisins

20/02/2018

La chaîne de restaurants belge Umamido, spécialisée dans les plats à base de nouilles, envisage une expansion internationale l’an prochain et l’ouverture de nouveaux établissements en Belgique. Umamido  sert des rāmen, une soupe à base nouilles d’inspiration japonaise.

La Jupiler disparaît des rayons durant quelques mois

20/02/2018

AB InBev lance un coup de pub étonnant : sa marque phare Jupiler disparaîtra des rayons durant quelques mois. Afin de ‘soutenir’ les Diables Rouges lors de la Coupe du Monde (ou pour en tirer profit) la marque s’appellera temporairement ‘Belgium’.

Colruyt participe au service de courses de PostNL

20/02/2018

Aux Pays-Bas le nouveau service Stockon, en collaboration avec PostNL, livrera désormais les courses à domicile toutes les deux semaines. A noter que les marques maison portent le label Boni, la marque propre de la chaîne de supermarchés belge Colruyt.

Carrefour : choisissez vous-même le prix du lait ‘équitable’

19/02/2018

A l’exemple de la France, Carrefour lance le lait « La marque du consommateur », une nouvelle marque dont le prix est fixé par les consommateurs eux-mêmes. Le lait coûtera 1,05 €, afin que les agriculteurs obtiennent une marge plus importante.

La ministre De Block souhaite des codes santé sur les emballages

19/02/2018

La ministre de la Santé Maggie De Block examine s’il est possible d’apposer des étiquettes simples sur les emballages de produits alimentaires pour que les consommateurs puissent vérifier en un seul coup d’œil si un produit est mauvais pour la santé.

Back to top