L’Autorité de la concurrence enquête (à nouveau) sur le prix de la bière

L’Autorité de la concurrence enquête (à nouveau) sur le prix de la bière

L’Autorité de la concurrence belge a ouvert une enquête informelle concernant les prix de la bière chez les brasseurs AB InBev et Alken-Maes (Heineken), qui tous deux ont récemment procédé à une augmentation de prix.

Une enquête informelle

L’Autorité de la concurrence s’interroge sur le parallélisme des augmentations de prix : tant le timing, que la motivation semblent très similaires chez les deux brasseurs, lit-on dans le journal De Tijd. Au mois de février, tant AB InBev qu’Alken Maes ont annoncé une augmentation de prix pour leurs clients du secteur horeca, afin de poursuivre les investissements.


Précisons que pour l’instant il est n’est pas encore question d’une enquête officielle : les parties concernées ont seulement été priées de fournir des informations supplémentaires. Après quoi l’Autorité de la concurrence décidera si une enquête officielle est nécessaire.


Les brasseurs démentent

Les deux groupes brassicoles pour leur part démentent toute entente sur les prix. « Afin de garantir notre avenir en Belgique, nous devons rester vigilants quant à la fixation de nos prix », a réagi AB Inbev. « Nous les adaptons en fonction de la situation économique du marché, en particulier sur base des éléments, qui ont un impact sur nos coûts, et des innovations et investissements prévus. »


En 2012 une enquête similaire avait déjà  été effectuée par l’Autorité de la concurrence, qui avait finalement conclu qu’il n’y avait pas eu d’ententes sur les prix entre AB InBev et Alken-Maes.

 

Tags: