L’Ecosse réalise une première : un prix plancher pour l’alcool

L’Ecosse réalise une première : un prix plancher pour l’alcool
Shutterstock

L’Ecosse réalise une première mondiale : enfin la région a obtenu la permission d’installer un prix plancher pour l’alcool. La loi avait déjà été passé en 2012, mais a été bloqué depuis par des distillateurs de whisky. 

 

La santé d’abord

Les prix minimaux s’élèveront probablement à 0,5 pounds (56 cents en euros) par unité de 10 millilitres d’alcool, de sorte qu’une bouteille de vin coûtera au moins 5,30 euros et un demi-litre de bière un peu plus qu’un euro. 


Pour l’instant dans les supermarchés il est possible d’acheter du cidre fort à 21 cents par unité et de la vodka pour 42 cents, mais ces prix devront donc augmenter fortement. Pour l’Horeca, par contre, il n’y aura que peu de changement, vu que les prix y sont déjà presque toujours plus hauts que le minimum.


Le prix plancher avait reçu l’approbation du parlement écossais en 2012, mais des distillateurs de whisky trouvent que cela ne correspond à la législation européenne et aux accords commerciaux existants. Avec le soutien de toute l’industrie des boissons européenne, les distillateurs ont entrepris un procès, mais la cour suprême britannique a jugé maintenant que la santé de la population est plus importante dans ce cas-si et que le prix plancher peut désormais être introduit.


Selon un spécialiste au sujet de l’alcool le prix plancher évitera 120 morts à cause de l’alcool par an et épargnera même 2 000 hospitalisations.

 

Exemple rapidement suivi

L’exemple écossais sera peut-être rapidement suivi, car le Pays de Galles et l’Irlande souhaitent introduire une législation pareille et en Angleterre la pression monte pour également suivre l’exemple. Pour les commerçants écossais ce serait une bonne nouvelle, vu que les détaillants dans la région frontalière craignent que beaucoup de clients feront simplement leurs courses en Angleterre.


Ce n’est pas par hasard que le prix plancher soit introduit au Royaume-Uni pour la première fois : l’abus de l’alcool y est plus important qu’en Europe continental et on essaie de fortement diminuer la consommation d’alcool depuis quelque temps. En Ecosse, l’abus de l’alcool est d’ailleurs encore plus important que dans le reste du Royaume-Uni.


Quelques groupements d’intérêts défendent que la partie défavorisée de la population soit justement victime de la nouvelle loi, mais la recherche démontre que c’est exactement dans les régions écossaises les plus défavorisées qu’il y a cinq fois plus de morts suite aux problèmes liés à l’alcool.

Questions or comments? Please feel free to contact the editors


Gerelateerde items

Filet Pur: Images hallucinantes ? Une seule adresse !

15/12/2017

Jef Colruyt est un modèle de sérénité imperturbable et le jambon pata negra est le bitcoin de la charcuterie. Deux conclusions instructives parmi d’autres, à découvrir dans votre rubrique FMCG hebdomadaire, assaisonnée par RetailDetail Food !

RetailDetail Food #26 staat online

15/12/2017

Les représentants commerciaux sont-ils encore les bienvenus chez les retailers ? Le point sur cette question, avec des réponses très divergentes,  dans ce 26ème numéro de RetailDetail Food, le journal personnalisé pour les exploitants de supermarchés.

Analyse : Comment Colruyt Group s’arme-t-il  contre une éventuelle guerre des prix ?

14/12/2017

Malgré des marges en baisse, Colruyt ne renoncera pas à sa garantie du meilleur prix : afin de financer une éventuelle guerre des prix le retailer mise sur l’automatisation, le gain de productivité et des magasins de format un peu plus réduit.

Carrefour continue de perdre des parts de marché en France

13/12/2017

Alexandre Bompard, CEO de Carrefour, est confronté à un énorme défi. C’est ce que confirment une fois de plus les derniers chiffres de Kantar Worldpanel, selon lesquels le groupe serait le plus grand perdant en termes de parts de marché en France.

Metro : après la scission les Pays-Bas et la Belgique restent les maillons faibles

13/12/2017

Un an après s’être séparé de ses activités non-food, le groupe alimentaire allemand Metro dit avoir posé de solides bases pour une future croissance. Néanmoins le Benelux continue de freiner cette croissance.

AB InBev : 70 emplois supprimés au siège principal de Louvain

12/12/2017

Suite à la décision de déménager son service mondial d’achats vers la Suisse, où était déjà basé le service d’achats de SABMiller, le brasseur AB InBev supprimera 70 emplois au siège principal de Louvain.

Back to top