L’effet coronavirus : moins de visites au supermarché, des caddies plus remplis

L’effet coronavirus : des visites moins fréquentes au supermarché, des caddies plus remplis
L’effet coronavirus : des visites moins fréquentes au supermarché, des caddies plus remplis

Le lockdown a-t-il modifié le comportement d’achat des ménages belges ? Le panel de consommateurs de GfK fournit en tout cas des informations intéressantes sur ces trois dernières semaines.

 

Le 17 mars, le jour de tous les records

Les mesures draconiennes prises pour contenir le coronavirus ont évidemment eu un impact majeur sur le comportement d’achat dans les supermarchés, qui sont pratiquement les seuls magasins où les consommateurs peuvent encore se rendre. Résultats : des vagues d’achats inédites et l’introduction de règles de sécurité extrêmement sévères. Les supermarchés ont enregistré des croissances à deux chiffres de leurs ventes, comme l’a rapporté la semaine dernière le cabinet de recherche Nielsen.

 

Les consommateurs semblent effectivement se montrer plus prudents et limiter leurs déplacements. C’est en tout cas ce qui ressort des chiffres provisoires du panel de consommateurs de la GfK que le directeur de la recherche Davy Van Raemdonck vient d’annoncer. Au cours de la semaine 13 – c’est-à-dire du 23 au 29 mars –, la fréquence hebdomadaire des visites aux supermarchés a diminué de 11,7%. Elle est cependant en hausse sur la première moitié du mois de mars – peut-être sous l’effet d’un petit mouvement de panique des consommateurs. Le panier moyen a nettement augmenté ces trois dernières semaines : les achats par visite au supermarché ont grossi d’environ 20% par rapport à la normale. On se rend donc moins souvent au supermarché, mais on achète plus.

 

L’annonce du lockdown a ensuite provoqué une ruée sur les supermarchés. Tous les records ont été battus le mardi 17 mars : ce jour-là, les ventes des supermarchés ont atteint 22% du chiffre d’affaires hebdomadaire pour les produits de grande consommation et des produits frais. Dans des circonstances normales, le mardi représente environ 12% du chiffre d’affaires hebdomadaire. La semaine précédente, les jeudi 12 et vendredi 13 mars avaient déjà été d’excellentes journées pour la grande distribution. GfK constate que la part du chiffre d’affaires réalisée le dimanche a légèrement diminué depuis le lockdown. Une explication possible réside dans le fait que certains supermarchés indépendants ont réduit les heures d’ouverture, voire décidé de fermer le dimanche.

 

Enfin, sachez également que 21% des ménages disent applaudir les héros de la santé tous les soirs, et qu’ils sont 29% à le faire un jour sur deux.

 

20% meer op kassaticket, maar frequentie daalt