L’enseigne de vrac française Day by Day a d’ambitieux projets d’expansion

(c) Day by Day France

Actuellement Day by Day ne compte qu’un seul magasin en Belgique (et aucun aux Pays-Bas), mais l’enseigne de produits d’épicerie en vrac vise  25 points de vente belges et 40 néerlandais. « Le marché s’éveille, c’est le bon timing », estiment les fondateurs du concept.

 

Le vrac a la cote en Belgique

Day by Day, fondé en 2013 par deux consultants français qui auparavant étaient actifs dans le secteur de la distribution, nourrit de hautes ambitions d’expansion. Fin de cette année l’enseigne comptera 45 magasins en France (tous en franchise) et d’ici fin 2022 ils devraient être 120. Le premier magasin en franchise belge a ouvert ses portes mi-septembre à Saint-Gilles (Bruxelles) et d’ici fin 2022 notre pays devrait en compter 25. Les Pays-Bas (40 points de vente) et l’Allemagne (25 magasins pour commencer) figurent également sur la liste.


Le fait que le duo ait opté pour la Belgique comme premier pays  d’expansion hors de son marché domestique, n’est pas le fruit du hasard : « La Belgique semble être le deuxième pays, après la France, où le concept du vrac séduit et se développe rapidement. Selon nos calculs, il y aurait déjà 30 à 40 magasins qui proposent des produits en vrac, contre 180 en France », explique le co-fondateur David Sutrat dans La Libre.


Zéro déchets, zéro gaspillage

Selon les deux fondateurs, le marché est prêt à accueillir leur concept « zéro déchet, zéro gaspillage » :  le consommateur est conscient de l’impact des emballages jetables et en a assez du gaspillage. « Quand on s’est lancé en 2013, le marché du vrac des produits d’épicerie était moribond en France. Depuis 2015, il est en forte croissance. On peut l’estimer à 850 millions d’euros pour 2018. Mais, vu la réorientation de l’alimentaire hors de la grande distribution et l’augmentation d’offres alternatives, autour de 3,5 milliards fin 2022. »


Le tandem a bien l’intention de surfer sur cette vague : non seulement en ouvrant de nouveaux magasins, mais également en développant de nouveaux concepts. Ainsi des projets pilotes de shop-in-shops ont été lancés dans des épiceries de village (« A la Pesée » - 44 références) et dans des magasins de fruits et légumes (« Poids et mesure » - 130 à 200 références). Des négociations sont également en cours avec plusieurs franchisés pour un projet de véritable supermarché (« Day by Day Grand marché en vrac »)  qui – contrairement aux magasins actuels – ne vendrait pas uniquement des produits d’épicerie sèche, mais également des produits frais et réfrigérés. Un concept pour gares et aéroports (“Moov’n’Vrac”) est en préparation et divers tests sont en cours dans la grande distribution, notamment chez Match du groupe Louis Delhaize. A suivre …