L’Europe examine la fusion Jacobs Douwe Egberts

L’Europe examine la fusion Jacobs Douwe Egberts

La Commission européenne examine la future fusion de D.E. Master Blenders 1753 avec la division café du groupe alimentaire américain Mondelez International, qui doit donner naissance au nouveau géant du café Jacobs Douwe Egberts.

Nestlé détrôné

Pour rappel : le mariage entre D.E. Master Blenders et Mondelez a été annoncé en mai dernier. D.E. Master Blenders, propriété de l’investisseur allemand JAB (Joh. A. Benckiser), détient notamment les marques Senseo et Douwe Egberts et est l’actuel numéro 3 sur le marché du café. En 2013 l’entreprise a réalisé un chiffre d’affaires de 2,5 milliards d’euros, ce qui représente une part de marché de 5,4%.


Mondelez, actif sur le marché du café avec des marques telles que Jacobs, Carte Noire et Tassimo, est l’actuel numéro deux, avec une part de marché de 10,9% et un chiffre d’affaires de 2,9 milliards d’euros. Mondelez, l’ancienne division café et snacks de l’américain Kraft Foods, dont la scission a eu lieu en 2012, commercialise non seulement du café, mais également du chocolat (Côte d’Or, Milka) et des biscuits (LU, TUC).


Les deux entités réunies, baptisées Jacobs Douwe Egberts, détrôneraient le leader du café Nestlé (Nescafé, Nespresso). Le groupe suisse détient une part de marché de 22,7%.


« Moins de concurrence, prix plus élevés »

Toutefois la Commission européenne se pose des questions quant à cette fusion : « La Commission craint que la transaction annoncée ne réduise la concurrence pour les diverses formes de café en Autriche, en France, au Danemark et en Lettonie et pour les systèmes ‘single-serve’ dans plusieurs États membres. »


Outre le manque de concurrence l’Europe s’inquiète des hausses de prix : « La concentration de marques locales importantes aux mains d’une seule et même entreprise accroît les risques de hausses de prix pour les détaillants et au final pour les consommateurs. »


Selon Bloomberg, les informations fournies à la Commission par les deux entreprises étaient insuffisantes pour rassurer les autorités de la concurrence. C’est pourquoi un examen approfondi sera effectué, dont les résultats seront communiqués au plus tard le 6 mai.


Participation majoritaire pour D.E. Master Blenders

Mondelez dit vouloir collaborer pleinement à l’enquête et se dit convaincu que la fusion pourra avoir lieu « dans le courant de 2015 ». Dans ce cas les Américains encaisseront 5 milliards de dollars et détiendront une participation de 49% dans le nouveau géant du café.


D.E. Master Blenders, qui en 2012 s’est détaché du groupe alimentaire américain Sara Lee et qui après un bref intermède à la bourse d’Amsterdam, a été racheté pour 7,5 milliards d’euros par JAB, détiendra une part majoritaire de 51% et le plus grand nombre de sièges dans le conseil d’administration. Le quartier général de Jacobs Douwe Egberts se situera aux Pays-Bas.

 

Questions or comments? Please feel free to contact the editors


Filet Pur: Images hallucinantes ? Une seule adresse !

15/12/2017

Jef Colruyt est un modèle de sérénité imperturbable et le jambon pata negra est le bitcoin de la charcuterie. Deux conclusions instructives parmi d’autres, à découvrir dans votre rubrique FMCG hebdomadaire, assaisonnée par RetailDetail Food !

RetailDetail Food #26 staat online

15/12/2017

Les représentants commerciaux sont-ils encore les bienvenus chez les retailers ? Le point sur cette question, avec des réponses très divergentes,  dans ce 26ème numéro de RetailDetail Food, le journal personnalisé pour les exploitants de supermarchés.

Analyse : Comment Colruyt Group s’arme-t-il  contre une éventuelle guerre des prix ?

14/12/2017

Malgré des marges en baisse, Colruyt ne renoncera pas à sa garantie du meilleur prix : afin de financer une éventuelle guerre des prix le retailer mise sur l’automatisation, le gain de productivité et des magasins de format un peu plus réduit.

Carrefour continue de perdre des parts de marché en France

13/12/2017

Alexandre Bompard, CEO de Carrefour, est confronté à un énorme défi. C’est ce que confirment une fois de plus les derniers chiffres de Kantar Worldpanel, selon lesquels le groupe serait le plus grand perdant en termes de parts de marché en France.

Metro : après la scission les Pays-Bas et la Belgique restent les maillons faibles

13/12/2017

Un an après s’être séparé de ses activités non-food, le groupe alimentaire allemand Metro dit avoir posé de solides bases pour une future croissance. Néanmoins le Benelux continue de freiner cette croissance.

AB InBev : 70 emplois supprimés au siège principal de Louvain

12/12/2017

Suite à la décision de déménager son service mondial d’achats vers la Suisse, où était déjà basé le service d’achats de SABMiller, le brasseur AB InBev supprimera 70 emplois au siège principal de Louvain.

Back to top