L’Europe examine la fusion Jacobs Douwe Egberts | RetailDetail

L’Europe examine la fusion Jacobs Douwe Egberts

L’Europe examine la fusion Jacobs Douwe Egberts

La Commission européenne examine la future fusion de D.E. Master Blenders 1753 avec la division café du groupe alimentaire américain Mondelez International, qui doit donner naissance au nouveau géant du café Jacobs Douwe Egberts.

Nestlé détrôné

Pour rappel : le mariage entre D.E. Master Blenders et Mondelez a été annoncé en mai dernier. D.E. Master Blenders, propriété de l’investisseur allemand JAB (Joh. A. Benckiser), détient notamment les marques Senseo et Douwe Egberts et est l’actuel numéro 3 sur le marché du café. En 2013 l’entreprise a réalisé un chiffre d’affaires de 2,5 milliards d’euros, ce qui représente une part de marché de 5,4%.


Mondelez, actif sur le marché du café avec des marques telles que Jacobs, Carte Noire et Tassimo, est l’actuel numéro deux, avec une part de marché de 10,9% et un chiffre d’affaires de 2,9 milliards d’euros. Mondelez, l’ancienne division café et snacks de l’américain Kraft Foods, dont la scission a eu lieu en 2012, commercialise non seulement du café, mais également du chocolat (Côte d’Or, Milka) et des biscuits (LU, TUC).


Les deux entités réunies, baptisées Jacobs Douwe Egberts, détrôneraient le leader du café Nestlé (Nescafé, Nespresso). Le groupe suisse détient une part de marché de 22,7%.


« Moins de concurrence, prix plus élevés »

Toutefois la Commission européenne se pose des questions quant à cette fusion : « La Commission craint que la transaction annoncée ne réduise la concurrence pour les diverses formes de café en Autriche, en France, au Danemark et en Lettonie et pour les systèmes ‘single-serve’ dans plusieurs États membres. »


Outre le manque de concurrence l’Europe s’inquiète des hausses de prix : « La concentration de marques locales importantes aux mains d’une seule et même entreprise accroît les risques de hausses de prix pour les détaillants et au final pour les consommateurs. »


Selon Bloomberg, les informations fournies à la Commission par les deux entreprises étaient insuffisantes pour rassurer les autorités de la concurrence. C’est pourquoi un examen approfondi sera effectué, dont les résultats seront communiqués au plus tard le 6 mai.


Participation majoritaire pour D.E. Master Blenders

Mondelez dit vouloir collaborer pleinement à l’enquête et se dit convaincu que la fusion pourra avoir lieu « dans le courant de 2015 ». Dans ce cas les Américains encaisseront 5 milliards de dollars et détiendront une participation de 49% dans le nouveau géant du café.


D.E. Master Blenders, qui en 2012 s’est détaché du groupe alimentaire américain Sara Lee et qui après un bref intermède à la bourse d’Amsterdam, a été racheté pour 7,5 milliards d’euros par JAB, détiendra une part majoritaire de 51% et le plus grand nombre de sièges dans le conseil d’administration. Le quartier général de Jacobs Douwe Egberts se situera aux Pays-Bas.

 

Questions or comments? Please feel free to contact the editors


Filet Pur : Un éléphant à la caisse

16/02/2018

Comment l’industrie alimentaire espagnole se montre-t-elle sous son meilleur jour, pourquoi la concurrence food atteint-elle des sommets inégalés et à quand la disparition du job de caissière?  Réponse dans le résumé hebdomadaire de RetailDetail Food!

PepsiCo : hausse du chiffre d’affaires, plongeon du bénéfice

15/02/2018

Malgré un 4ème trimestre atone, durant lequel les snacks ont compensé les ventes en déclin de sodas, PepsiCo est néanmoins parvenu a clôturé 2017 avec une légère croissance du chiffre d’affaires. Par contre le bénéfice net a fondu.

Nestlé : croissance décevante en 2017

15/02/2018

Avec une croissance minime de 0,4% en 2017, le géant agroalimentaire suisse Nestlé a déçu les attentes des analystes.

« Trois remodelages en quatre ans ! »

15/02/2018

Si quelqu’un s’y connaît en matière de restyling et de remodelage de supermarchés, c’est bien Frederic Van Landeghem. Nous avons demandé à ce spécialiste en la matière d’éclairer notre lanterne.

« Aldi envisage une réunification Nord et Süd »

15/02/2018

Le discounter allemand Aldi envisage de réunir à nouveau sous le même toit les branches Aldi Nord et Aldi Süd, qui pour l’instant opèrent séparément. C’est ce que révèle un rapport que l’hebdomadaire Manager Magazin a pu consulter.

Les syndicats de Carrefour appellent au boycott des caisses self-scanning

15/02/2018

Les collaborateurs de Carrefour appellent au boycott des caisses self-scanning pour protester contre les licenciements annoncés par le groupe. Dans l’hypermarché de Mons les employés sont passés à l’action et ont saboté les caisses concernées.

Back to top