L’image prix du commerce équitable freine les consommateurs

L’image prix du commerce équitable freine les consommateurs
Photo : Fairtrade Belgium

Le manque de visibilité dans les supermarchés et une perception du prix élevé sont des obstacles au commerce équitable. Lorsque les consommateurs sont mieux informés, ils choisissent des produits portant le label Faitrade, a constaté Fairtrade Belgium.

 

Méconnaissance des prix

Les Belges surestiment la différence de prix entre les produits équitables et les produits « ordinaires ». Lorsqu’ils connaissent les prix réels, 50 % des consommateurs optent pour des bananes durables, rapporte une enquête réalisée auprès de 1 000 personnes par Fairtrade Belgium. Pour le café et le lait, ce taux est de respectivement de 40 et 35 %. 


S’ils avaient une meilleure connaissance de l’offre et des différences de prix, les consommateurs belges achèteraient bien plus de produits durables, conclut l’ONG. Près d’un tiers (30 %) des personnes interrogées considèrent également le manque de visibilité et la difficulté à trouver des produits durables comme des obstacles. Ils estiment que le choix est insuffisant et que le produit est difficile à trouver. Deux tiers des sondés qui n’achètent pas de produits durables ne savent pas que ces alternatives sont disponibles dans leur supermarché habituel. 

 

Manque de visibilité dans les supermarchés

Fairtrade Belgium encourage donc les supermarchés à contribuer à améliorer l’image prix et la visibilité. « Il y a donc encore beaucoup de potentiel dans ce domaine aussi », déclare le directeur Nicolas Lambert. « Les supermarchés accordent – à juste titre – de plus en plus d’importance à la durabilité. Un effort supplémentaire pour enrichir l’offre et renforcer la visibilité des produits alimentaires durables répondrait aux attentes d’une grande partie de leurs clients et, surtout, aurait un impact positif sur l’environnement et la juste rémunération des producteurs. »


Pourtant, Lidl choisit de rendre les produits durables moins visibles en ôtant le choix aux consommateurs. La durabilité n’est pas la priorité des consommateurs belges, déclare le responsable du développement durable, Philippe Weiler, à RetailDetail. Contrairement aux résultats de l’enquête de Fairtrade, les clients n’optent justement pas pour les produits durables lorsqu’ils ont le choix. C’est pourquoi le discounter indique qu’il va rendre l’ensemble de sa gamme plus durable.


Pendant la Semaine du commerce équitable de cette année (7 octobre - 17 octobre), Fairtrade Belgium mettra non seulement les produits équitables à l’honneur, mais également les produits locaux et biologiques : « Car si vous choisissez une de ces trois catégories de produits, vous faites un choix plus durable ». De célèbres influenceurs soutiennent également la campagne avec le hashtag #connectwhatsgood et le slogan « Fairtrade, bio et local, le trio idéal ».