L’industrie alimentaire appelle le gouvernement à collaborer | RetailDetail

L’industrie alimentaire appelle le gouvernement à collaborer

L’industrie alimentaire appelle le gouvernement à collaborer

La Fevia, la Fédération de l’industrie alimentaire belge, a fait ses adieux à son président Bernard Deryckere et a accueilli son successeur, Jean Eylenbosch. Ce dernier a appelé le gouvernement à collaborer avec le secteur afin de relever les défis.

« Pragmatisme, concertation et réalisme »

La passation de pouvoir au eu lieu ce mardi 1er décembre lors de la réunion annuelle de la Fevia : Bernard Deryckere (Groupe Alpro) y a passé le flambeau à Jean Eylenbosch (Chaudfontaine et Coca-Cola Enterprises Belux) .


D’emblée Jean Eylenbosch a appelé le gouvernement à « collaborer avec l’industrie alimentaire pour créer de l’emploi et élaborer des solutions pragmatiques face aux défis », auxquels le secteur est confronté. « Appuyons-nous sur nos forces : la qualité et l’innovation sont à la base de notre modèle de croissance. Grâce à cela, nous pouvons stimuler l’exportation des produits alimentaires belges et préserver l’emploi dans notre pays. Nous pouvons être fiers de ce que notre petit pays produit au niveau alimentaire », a souligné Jean Eylenbosch.


Le nouveau président n’a pas manqué de mentionner deux dossiers épineux : l’instauration d’une consigne pour les  emballages de boissons et la taxe sur les graisses et les sucres. « Dans notre petit pays le seul moyen de s’attaquer au  problème des déchets sauvages et de l’obésité est la concertation. Je veux tendre la main au gouvernement afin d’entamer le dialogue concernant chacun de ces dossiers. Pour obtenir des résultats, il faut réunir autour de la table toutes les parties prenantes et élaborer un plan en commun. » A ce titre le président a évoqué le dossier du sel, dans lequel la collaboration entre le gouvernement, l’industrie et la distribution a permis de réduire de 10% la consommation de sel des citoyens.


En même temps, il estime qu’il faut rester réaliste : « Nous devons être conscients du fait que nous travaillons et vivons en Belgique. Notre pays n’est ni une île, ni un géant. Nous ne sommes qu’un petit point sur la grande carte mondiale. Nous devons donc être réalistes et nous rendre compte que nos concurrents étrangers sont sur le seuil de notre porte », poursuit le nouveau président.


Excellent bilan final

De son côté le président sortant Bernard Deryckere peut s’estimer satisfait de son beau parcours chez Fevia. Sous sa présidence le chiffre d’affaires de l’industrie alimentaire a augmenté de 11,9%, et ce principalement grâce au succès rencontré sur les marchés d’exportation lointains, comme la Chine, le Canada et les Etats-Unis. L’an dernier le chiffre d’affaires global a atteint 48 milliards d’euros, dont 23 milliards d’euros proviennent de l’exportation.


Ces dernières années le secteur alimentaire est d’ailleurs le seul secteur industriel en Belgique à avoir su préserver l’emploi (88.500 collaborateurs directs et 113.500 collaborateurs indirects). Aussi le secteur a pu présenter un bilan économique positif.


De plus, grâce à la campagne « Food.be. Small Country. Great Food », lancée par la Fevia durant l’été 2013, Deryckere a permis aux produits alimentaires belges de s’imposer tant au niveau national qu’international. « Nous étions déjà le premier secteur industriel de notre pays, mais grâce à Food.be nous sommes désormais reconnus en tant que tel », souligne le président sortant. « Avec le concept Food.be nous montrons à l’étranger combien nous sommes fiers de nos produits alimentaires, comme dernièrement par exemple lors de l’exposition universelle de Milan. Dans le pavillon belge, qui attiré en moyenne 15.000 visiteurs par jour, il s’est vendu quotidiennement une tonne de frites belges et 750 litres de bière belge. »

Questions or comments? Please feel free to contact the editors


Filet Pur : Le supermarché le plus cher d’Europe de l’Ouest

25/05/2018

Carrefour domine l’actu, Colruyt au bord de la faillite, les multinationales sont mauvaises en calcul et bientôt l’industrie alimentaire 3.0. Le point sur ces sujets dans le résumé hebdomadaire, moyennement conforme au GDPR,  de RetailDetail Food!

« Moins de tarifs de consignes différents »

24/05/2018

Les tarifs de consignes doivent être simplifiés selon la Vlaams Innovatieplatform voor de Logistiek. La VIL préconise une réduction du nombre de tarifs de consignes à trois tarifs sur les bouteilles en verre et trois tarifs sur les casiers.

Les multinationales recalées en matière d’alimentation saine

24/05/2018

Les multinationales alimentaires ne fournissent pas suffisamment d’efforts pour rendre leurs produits plus sains, affirme la Access to Nutrition Foundation. Nestlé, Unilever et Danone sont les meilleurs élèves de la classe.

Bientôt la vente de cigarettes interdite dans les supermarchés ?

23/05/2018

La ministre wallonne de la Santé veut interdire la vente de cigarettes dans les supermarchés. Le nouveau plan anti-tabac wallon insiste surtout sur la prévention, mais la ministre appelle également les supermarchés à retirer le tabac de leurs rayons.

Ahold Delhaize lance un laboratoire digital aux Etats-Unis

22/05/2018

Ahold Delhaize USA crée une nouvelle entité dédiée à l’innovation digitale : Peapod Digital Labs est un laboratoire où seront développées de nouvelles stratégies dans le domaine de la digitalisation, du e-commerce et de la personnalisation.

Lidl ouvre un restaurant pour les étudiants en blocus

22/05/2018

Lidl soutient les étudiants en blocus : pour les aider à manger sain durant la période d’examens la chaîne de supermarchés ouvre un restaurant pop-up à Gand, accessible 24 heures sur 24 et 7 jours sur 7.