L’industrie alimentaire demande une adaptation de la ‘loi mayonnaise’

L’industrie alimentaire demande une adaptation de la ‘loi mayonnaise’

Les fabricants belges de sauces veulent proposer des mayonnaises moins grasses, pour des raisons de santé et pour contrer la concurrence, mais un ancien arrêté royal les en empêche.

‘Dressing’ étranger vendu comme mayonnaise

L’arrêté royal en question, qui date d’une soixantaine d’années, stipule que la mayonnaise doit contenir au moins 80% de graisse et 7,5% de jaune d’œuf. Pourtant il se vend chez nous de la mayonnaise espagnole par exemple qui ne contient que 65% de graisse : un argument qui peut compter à l’heure où les consommateurs se préoccupent de plus en plus de leur santé.


« La situation n’est plus tenable », souligne Nicholas Courant, porte-parole de la fédération de l’industrie alimentaire Fevia. « Nos producteurs sont victimes de discrimination. Leurs concurrents étrangers sont autorisés à commercialiser de la mayonnaise moins grasse. Ils peuvent ainsi répondre à la demande croissante de sauces contenant moins de calories. Si les producteurs belges veulent vendre ce type de mayonnaise, ils doivent la proposer comme dressing. »


Etant donné que la fédération alimentaire prépare un nouveau pacte en vue de réduire les graisses et les sucres dans l’alimentation, la Fevia demande au gouvernement d’adapter le cadre législatif. Le ministre des Consommateurs Kris Peeters (CD&V) se dit prêt à modifier la loi et veut réunir les différentes parties prenantes autour de la table afin de formuler une proposition définitive « après des années de discussions ».

Questions or comments? Please feel free to contact the editors


Filet Pur: Une question d’indigestion

17/11/2017

Dans certains quartiers généraux la tension monte a vue d’œil, mais pour les gourmets la semaine s’est plutôt bien déroulée. Vous avez raté quelque chose ? Voici le résumé hebdomadaire joyeusement gratiné de RetailDetail Food !

« De gardienne d’enfants à commerçante »

17/11/2017

Marieke Vermeire exploite le Carrefour Express de la Luikersteenweg à Hasselt aux côtés de son mari. « Le hasard a voulu que Carrefour recherche des franchisés pour exploiter ce magasin juste au moment où nous envisagions de nous lancer. »

RetailDetail Food #25 est disponible en ligne

17/11/2017

Comment les commerçants gèrent-ils les clients agressifs en magasin ? Voilà l’un des thèmes abordés dans le 25ème numéro de RetailDetail Food, le journal personnalisé des exploitants de supermarchés.

Le CEO d’Alpro, Bernard Deryckere, démissionne

16/11/2017

Bernard Deryckere, l’architecte du succès international de l’entreprise de produits laitiers belge Alpro, démissionne après 16 années passées au sein de l’entreprise. Des différends avec le nouveau propriétaire Danone seraient à l’origine de ce départ.

Tesco obtient le feu vert pour « la fusion de l’année » avec Booker

15/11/2017

Ça bouge dans le retail au Royaume-Uni : après l’absorbation de Nisa par Co-op, le leader du marché Tesco va lui aussi augmenter sa part de marché en rachetant le grossiste Booker pour la modique somme de 4,52 milliards d’euros !

L’Inde, terre promise pour les pommes et les poires belges

14/11/2017

Les fruiticulteurs belges s’en vont conquérir l’Inde : pour l’instant ce pays est déjà le principal marché d’exportation hors Europe pour les pommes belges et les poires belges y sont également fortement promues. 

Back to top