L’ONU déclare 2016 ‘Année internationale des légumineuses’

L’ONU déclare 2016 ‘Année internationale des légumineuses’

Les légumineuses peuvent contribuer à résoudre les problèmes de nutrition et de santé dans le monde. C’est pourquoi l’Assemblée générale des Nations Unies a proclamé 2016 comme 'International Year of Pulses'.

Bon pour l’homme et la planète

Les légumineuses sont des légumes secs provenant de plantes dont les cosses produisent des graines, comme les haricots, les pois, les pois chiches ou encore les lentilles. Ces aliments de base sont cultivés depuis plus de 10.000 ans partout dans le monde. Les légumineuses sont riches en protéines, fibres, vitamines et acides aminés et contribuent à l’amélioration de la santé publique.


En outre les légumineuses jouent un rôle important dans notre chaîne alimentaire. Plus de 800 millions de personnes dans le monde souffrent de malnutrition aiguë ou chronique. Par ailleurs les problèmes de santé liés à de mauvaises habitudes alimentaires se multiplient. La consommation plus fréquente de légumineuses pourrait avoir un impact positif sur cette situation.


Les légumineuses sont bénéfiques non seulement pour l’homme, mais également pour la planète. Leur empreinte écologique est réduite et leur culture nécessite jusqu’à la moitié d’eau en moins,  ce qui les rend facilement cultivables dans les régions sensibles à la sécheresse. De plus, de par leurs propriétés fixatrices d’azote elles accroissent la fertilité des sols et jouent donc un rôle important dans la rotation des cultures.


Fête mondial des légumineuses

A l’occasion de l’Année internationale des légumineuses, la Global Pulse Confederation a lancé 'Global Pulse Brand', une marque chapeautant toutes les actions mondiales dans le cadre de la campagne en faveur des légumineuses. Une initiative qui témoigne des nombreux efforts fournis par l’agro-industrie en vue de sensibiliser l’opinion publique aux nombreux avantages des légumineuses.


Le Comité belge des légumineuses participe lui aussi à cette campagne. Avec une première action baptisée #PulseFeast ce mercredi 6 janvier, les organisateurs veulent inciter les gens à démarrer l’année sainement en mangeant un repas comprenant des légumineuses. Pour ce faire des appels sont lancés sur divers réseaux sociaux sous le nom LovePulses.

 

Questions or comments? Please feel free to contact the editors


Aldi Nord et Aldi Süd collaborent pour le bien-être animal

18/01/2018

Aldi Nord et Aldi Süd s’associent dans le cadre d’une collaboration unique : la création de leur propre label, Fair & Gut, certifiant le bien-être animal. Pour l’instant le label est lancé uniquement en Allemagne et se limite à la volaille, mais sera étendu ultérieurement.

Rewe teste la teneur minimale en sucre avec des puddings au chocolat

18/01/2018

Quelle est la quantité minimale de sucre jugée nécessaire par le consommateur ?  Rewe mène l’enquête auprès de ses clients. L’enseigne allemande  veut diminuer la teneur en sucre de ses produits maison, mais le client décide de la dose minimale.

Lidl tempère ses ambitions américaines

18/01/2018

Lidl  visait une centaine de magasins aux Etats-Unis durant la première année, mais se voit contraint de tempérer ses ambitions. Depuis sa traversée outre-Atlantique il y a environ six mois le discounter allemand y a ouvert 49 points de vente.

Carrefour clôture une année difficile

17/01/2018

Malgré une amélioration au 4ème trimestre, Carrefour termine une année particulièrement difficile, aussi en Belgique, où la croissance est négligeable. Attendons de voir quelles seront les mesures annoncées la semaine prochaine par le CEO Bompard.

L’enseigne britannique Iceland bannit le plastique

17/01/2018

L’enseigne de surgelés britannique Iceland est la première chaîne à supprimer tous les emballages plastiques de ses produits sous marques propres. D’ici 2023 tous seront emballés dans des matières plus durables, comme le carton ou le papier.

AB InBev cède deux marques de bière allemandes

17/01/2018

Le groupe brassicole AB InBev cède deux marques de bière allemandes – Diebels et Hasseröder –, ainsi que leurs brasseries au fonds d’investissement CKCF. Ce dernier souhaite investir dans le deux bières afin de leur donner un nouveau souffle.

Back to top