L’UE va réglementer l’alimentation végétarienne

L’UE va réglementer l’alimentation végétarienne

La Commission européenne va créer un cadre légale pour l’alimentation végétarienne et végane. A l’avenir les fabricants qui souhaitent qualifier leurs produits de végétariens devront répondre à certains critères.

L’Allemagne donne le bon exemple

Toutefois cette nouvelle définition légale de l’alimentation végétarienne et végane, dont il avait déjà été question en 2011, n’est pas encore pour demain, car le travail préparatif ne débutera qu’en 2019.


« Les consommateurs européens d’alimentation végane et végétarienne, ainsi que les fabricants et les retailers pourront se fier à une série de règles en matière d’alimentation végétale. Cela améliorera la position de toutes les parties impliquées dans la chaîne alimentaire », explique la European Vegetarian Union, qui depuis 2008 œuvre pour un tel cadre légal. L’association FoodDrinkEurope, elle aussi, estime qu’une définition des deux termes est essentielle, afin de garantir la liberté de choix du consommateur.


Dans ce domaine l’Allemagne fait figure de précurseur en Europe : la proposition de créer une définition légale pour les deux termes y a déjà été approuvée en 2016. Avec l’espoir que le reste de l’Europe suivrait rapidement la proposition allemande.