La ‘Colruytgroup Academy’ fait la leçon aux consommateurs

La ‘Colruytgroup Academy’ fait la leçon aux consommateurs

Une maison, où les consommateurs, les retailers et les fournisseurs se réuniraient afin d’en apprendre davantage sur l’univers de la consommation. Un lieu de rencontre, de découverte et d’apprentissage. Un rêve du Groupe Colruyt qui devient réalité avec la ‘Colruytgroup Academy’.

Sur les bancs d’école chez Colruyt

C’est le discours grandiloquent qu’a tenu Colruyt ce mercredi à Hal à l’annonce de la création de la ‘Colruytgroup Academy’. Au programme des workshops organisés pour les consommateurs, où ils pourront s’initier à toutes sortes d’activités, allant de la dégustation de vin à la cuisine antiallergique. Jef Colruyt espère même  aborder dans son académie certains sujets de société épineux, comme par exemple « le lait peut-il être nocif pour la santé ? »

 

Selon les initiateurs du projet, la’ Colruytgroup Academy’ a vu le jour suite à différents facteurs. Premièrement le groupe Colruyt forme chaque année 1.250 collaborateurs et engage 3.500 nouveaux employés. Tout un travail, mais également un aspect que l’entreprise souhaite mettre davantage en avant dans sa procédure de recrutement. « Nous voulons démontrer que le retail est un métier passionnant et que nous offrons à nos employés de nombreuses possibilités de s’instruire’,  affirme Jef Colruyt.

 

D’autre part Colruyt a constaté que les clients de plus en plus sont avides d’informations. Ils exigent une transparence de la part des retailers. Le distributeur  considère donc comme une part de sa responsabilité sociale de répondre à cette demande et de jouer un rôle éducatif envers le consommateur.

 

Globalisation

                                                                                                                                                                                                                                JefColruyt II
La première ‘Colruytgroup Academy’ s’installera à Grimbergen, dans une maison d’habitation, afin de créer l’impression  d’être ‘chez soi’. L’ouverture est prévue au plus tard en septembre 2012.  A terme Colruyt prévoit encore 10 à 12 maisons de ce type en Belgique.

 

Ces maisons ne seront pas uniquement destinées aux retailers alimentaires du groupe Colruyt. Toute enseigne peut développer un projet et c’est au groupe de le coordonner. Ainsi il y a déjà eu des initiatives autour de différents thèmes,  tels les techniques de découpage en cuisine, un atelier lessive,  mais également une session sur les allergies et des activités de lecture pour les enfants.

 

Bien entendu pour le Groupe Colruyt c’est donnant donnant. Le groupe se rend compte que, bien que nous vivions dans un monde de globalisation, la distribution a un caractère local. Non seulement les consommateurs et les usages diffèrent selon les régions, mais le lien local avec le client est également très important. Grâce à ces workshops Jef Colruyt espère créer ce lien avec le client, mais également recueillir en retour des informations sur ces clients.

 

Main dans la main avec les fournisseurs

Jef Colruyt, CEO,  souhaite faire de ces académies des lieux de co-création, qui selon lui sont les endroits idéaux pour innover et créer une collaboration entre les consommateurs, les distributeurs,  voire même les fournisseurs.


Colruyt a la ferme intention d’impliquer les fournisseurs dans ce projet. Ils feront fonction d’enseignants ou de sponsors. Toutefois le distributeur promet de veiller sévèrement à l’objectivité et l’indépendance.

 

Mais tout ceci n’est pas encore pour demain. Outre l’académie à Grimbergen, Colruyt en prévoit une deuxième à Hal. Pour le reste de la Flandre le terrain est encore vierge et l’implantation d’autres académies n’est pas encore à l’ordre du jour. « Nous allons d’abord expérimenter ce nouveau concept  et ensuite  nous aviserons. »

 

 

Traduit par Marie-Noëlle Masure

Questions or comments? Please feel free to contact the editors


Filet Pur: Une question d’indigestion

17/11/2017

Dans certains quartiers généraux la tension monte a vue d’œil, mais pour les gourmets la semaine s’est plutôt bien déroulée. Vous avez raté quelque chose ? Voici le résumé hebdomadaire joyeusement gratiné de RetailDetail Food !

« De gardienne d’enfants à commerçante »

17/11/2017

Marieke Vermeire exploite le Carrefour Express de la Luikersteenweg à Hasselt aux côtés de son mari. « Le hasard a voulu que Carrefour recherche des franchisés pour exploiter ce magasin juste au moment où nous envisagions de nous lancer. »

RetailDetail Food #25 est disponible en ligne

17/11/2017

Comment les commerçants gèrent-ils les clients agressifs en magasin ? Voilà l’un des thèmes abordés dans le 25ème numéro de RetailDetail Food, le journal personnalisé des exploitants de supermarchés.

Le CEO d’Alpro, Bernard Deryckere, démissionne

16/11/2017

Bernard Deryckere, l’architecte du succès international de l’entreprise de produits laitiers belge Alpro, démissionne après 16 années passées au sein de l’entreprise. Des différends avec le nouveau propriétaire Danone seraient à l’origine de ce départ.

Tesco obtient le feu vert pour « la fusion de l’année » avec Booker

15/11/2017

Ça bouge dans le retail au Royaume-Uni : après l’absorbation de Nisa par Co-op, le leader du marché Tesco va lui aussi augmenter sa part de marché en rachetant le grossiste Booker pour la modique somme de 4,52 milliards d’euros !

L’Inde, terre promise pour les pommes et les poires belges

14/11/2017

Les fruiticulteurs belges s’en vont conquérir l’Inde : pour l’instant ce pays est déjà le principal marché d’exportation hors Europe pour les pommes belges et les poires belges y sont également fortement promues. 

Back to top