La “proximité”, principal critère de choix du magasin alimentaire | RetailDetail

La “proximité”, principal critère de choix du magasin alimentaire

La “proximité”, principal critère de choix du magasin alimentaire

Charrette supermarchéLe choix d’un magasin alimentaire par les consommateurs belges est basé en premier lieu sur le critère de proximité : pas moins de 35% des consommateurs choisissent des magasins dans les environs de leur domicile ou de leur lieu de travail. Viennent ensuite les prix (21%) et la qualité des produits (11%) comme principaux critères de choix. C’est ce qu’a démontré une enquête du CRIOC (Centre de Recherche et d’Information des Organisations de Consommateurs), menée auprès de 600 consommateurs belges.


Le niveau des prix gagne en importance

Même si la proximité est le critère de choix principal pour la sixième fois consécutive, le niveau des prix gagne en importance d’année en année. Alors qu’en 2007 seul 10% des répondants considéraient le prix comme principal critère, en 2009 ils étaient 16% et aujourd’hui 21% - soit le double en quatre ans de temps. Selon le CRIOC c’est la preuve que « l’effet de la crise se fait sentir dans les décisions des consommateurs ».

 

Cette tendance se confirme par le fait que 9 consommateurs sur 10 achètent des produits de marques propres (6% de plus par rapport à l’année dernière), alors qu’à peine 4 consommateurs sur 10 achètent les grandes marques (soit une baisse de 11% par rapport à 2010). Les marques discount (comme ‘365’) ont la cote : 31% opte systématiquement pour ces marques, soit une hausse de 2%

Colruyt magasin le plus fréquenté

Pour la troisième année consécutive Colruyt est le magasin alimentaire le plus fréquenté par les consommateurs belges (65%). D’autre part selon l’enquête le discounter aurait l’image la plus transparente et la plus positive. Aldi (44%) suit en deuxième position : au niveau de l’image Aldi rejoint Colruyt, mais est un peu moins bien coté au niveau des prix et un peu mieux au niveau de la proximité.

 

Lidl (18%) se place en troisième position, mais donne une image assez négative en matière d’éthique (alimentation bio, labels, OGM). Viennent ensuite Carrefour Market, Delhaize et AD Delhaize, ex aequo avec chacun 15%.

 

- Traduit par Marie-Noëlle Masure

Charrette supermarchéLe choix d’un magasin alimentaire par les consommateurs belges est basé en premier lieu sur le critère de proximité : pas moins de 35% des consommateurs choisissent des magasins dans les environs de leur domicile ou de leur lieu de travail. Viennent ensuite les prix (21%) et la qualité des produits (11%) comme principaux critères de choix. C’est ce qu’a démontré une enquête du CRIOC (Centre de Recherche et d’Information des Organisations de Consommateurs), menée auprès de 600 consommateurs belges.


Le niveau des prix gagne en importance

Même si la proximité est le critère de choix principal pour la sixième fois consécutive, le niveau des prix gagne en importance d’année en année. Alors qu’en 2007 seul 10% des répondants considéraient le prix comme principal critère, en 2009 ils étaient 16% et aujourd’hui 21% - soit le double en quatre ans de temps. Selon le CRIOC c’est la preuve que « l’effet de la crise se fait sentir dans les décisions des consommateurs ».

 

Cette tendance se confirme par le fait que 9 consommateurs sur 10 achètent des produits de marques propres (6% de plus par rapport à l’année dernière), alors qu’à peine 4 consommateurs sur 10 achètent les grandes marques (soit une baisse de 11% par rapport à 2010). Les marques discount (comme ‘365’) ont la cote : 31% opte systématiquement pour ces marques, soit une hausse de 2%

Colruyt magasin le plus fréquenté

Pour la troisième année consécutive Colruyt est le magasin alimentaire le plus fréquenté par les consommateurs belges (65%). D’autre part selon l’enquête le discounter aurait l’image la plus transparente et la plus positive. Aldi (44%) suit en deuxième position : au niveau de l’image Aldi rejoint Colruyt, mais est un peu moins bien coté au niveau des prix et un peu mieux au niveau de la proximité.

 

Lidl (18%) se place en troisième position, mais donne une image assez négative en matière d’éthique (alimentation bio, labels, OGM). Viennent ensuite Carrefour Market, Delhaize et AD Delhaize, ex aequo avec chacun 15%.

 

- Traduit par Marie-Noëlle Masure

Questions or comments? Please feel free to contact the editors


Filet Pur : Votre portion d’absurdités spéculatives

23/02/2018

Here we go again : le retail alimentaire n’est autre qu’une guerre de tranchées. Mais qui sortira le consommateur de sa dépression hivernale ? Voilà la tâche ingrate qui incombe à RetailDetail Food dans son résumé hebdomadaire de l’actualité FMCG !

Découvrez les saveurs de demain à Tavola 2018: les 11-12-13 mars 2018 à Kortrijk Xpo

23/02/2018

(publireportage) Des produits gourmets et de qualité font de Tavola un événement incontournable: 450 leaders du marché et producteurs artisanaux, et beaucoup de nouveautés. Découvrez les gagnants du concours Tavola d’Or.

Spar va tester le paiement sans contact et sans caisse ce printemps

22/02/2018

Retail Partners Colruyt Group (RPCG) – la branche d’indépendants de Colruyt Group – prépare une app pour Spar permettant aux clients de scanner eux-mêmes leurs courses et de payer via leur smartphone.

Duvel Moortgat reprend une brasserie italienne

22/02/2018

Duvel Moortgat a augmenté sa participation minoritaire dans la brasserie italienne Birrificio del Ducato à 70%. La brasserie belge, connue également pour sa bière Vedett, est entré au capital de la brasserie de Soragna (près de Parme) en 2016.

Colruyt retire des produits Nestlé des rayons

21/02/2018

Colruyt a retiré au moins 18 produits de Nestlé de ses rayons. Les deux parties ne sont pas parvenues à un accord sur les prix, par conséquent le retailer suspend temporairement la vente de ces produits dans ses magasins.

Les supermarchés opposés à la proposition européenne en faveur des agriculteurs

20/02/2018

Certains distributeurs des Pays-Bas, d'Allemagne et d'Autriche s’opposent à la proposition de la Commission européenne visant à accorder des prix plus élevés aux agriculteurs. Ils estiment que cela entraînera des hausses de prix pour le consommateur.

Back to top