La bière bleue sème la discorde entre Alken-Maes et Inbev | RetailDetail

La bière bleue sème la discorde entre Alken-Maes et Inbev

La bière bleue sème la discorde entre Alken-Maes et Inbev

Ce mercredi Alken Maes entame une procédure judiciaire à l’encontre de son rival AB InBev devant le tribunal de commerce de Bruxelles pour pratiques malhonnêtes et violation de la marque. Le brasseur malinois estime que le nouvel emballage de Jupiler Blue est quasi la copie conforme de celui de Maes Pils.

Tromperie et concurrence déloyale

Alken-Maes indique que certains consommateurs auraient acheté par erreur de la Jupiler Blue au lieu de la Maes Pils, car le packaging bleu des deux marques de bière prêterait à confusion. Fin avril Alken-Maes a donc mis le leader du marché AB InBev en demeure, mais ce dernier n’y a pas donné suite.


A présent le n°2 du marché brassicole belge a décidé de poursuivre son concurrent en justice. « Alken-Maes demandera au juge de mettre fin de manière immédiate à cette façon déloyale d'exercer la concurrence. Non seulement la couleur est d'un bleu quasi identique, mais la manière selon laquelle le nom est imprimé sur l'emballage entraîne sans aucun doute la confusion auprès du consommateur » , précise le brasseur.


“Un risque tout à fait réel”, estime la directrice du marketing Lies Eeckman, car  « une étude a démontré que l’acheteur de bière ne s’attarde qu’une dizaine de secondes dans le rayon de bières et choisit donc son produit de façon intuitive et quasi automatique. »  C’est pour éviter de tels abus qu’Alken Maes lors du relancement de sa Maes Pils en 2006 avait déposé un brevet sur ‘son’ bleu.


Et  Alken-Maes va même plus loin en prétendant qu’InBev place délibérément sa Jupiler Blue à faible taux d’alcool à la même hauteur et même juste à côté de la Maes Pils dans les rayons des supermarchés. Lors de promotions, AB InBev  semblerait également vouloir semer la confusion.


Inbev dément

Dans une réaction officielle InBev dément toutes ces accusations. « Nous sommes convaincus qu’il n’existe aucun risque de confusion entre nos canettes et celles de toute autre marque de bière, y compris Maes. Par ailleurs le bleu de Jupiler Blue n’est pas le même que celui de Maes », souligne la porte-parole Karen Couck.


Quant au dépôt de la couleur par Maes, le n°1 de la bière estime   « qu'il n'est pas possible d'exiger un monopole sur une couleur pour les emballages de bière ».

 

 

Traduit par Marie-Noëlle Masure

Questions or comments? Please feel free to contact the editors


Filet Pur : Le supermarché le plus cher d’Europe de l’Ouest

25/05/2018

Carrefour domine l’actu, Colruyt au bord de la faillite, les multinationales sont mauvaises en calcul et bientôt l’industrie alimentaire 3.0. Le point sur ces sujets dans le résumé hebdomadaire, moyennement conforme au GDPR,  de RetailDetail Food!

Les multinationales recalées en matière d’alimentation saine

24/05/2018

Les multinationales alimentaires ne fournissent pas suffisamment d’efforts pour rendre leurs produits plus sains, affirme la Access to Nutrition Foundation. Nestlé, Unilever et Danone sont les meilleurs élèves de la classe.

Bientôt la vente de cigarettes interdite dans les supermarchés ?

23/05/2018

La ministre wallonne de la Santé veut interdire la vente de cigarettes dans les supermarchés. Le nouveau plan anti-tabac wallon insiste surtout sur la prévention, mais la ministre appelle également les supermarchés à retirer le tabac de leurs rayons.

Ahold Delhaize lance un laboratoire digital aux Etats-Unis

22/05/2018

Ahold Delhaize USA crée une nouvelle entité dédiée à l’innovation digitale : Peapod Digital Labs est un laboratoire où seront développées de nouvelles stratégies dans le domaine de la digitalisation, du e-commerce et de la personnalisation.

Lidl ouvre un restaurant pour les étudiants en blocus

22/05/2018

Lidl soutient les étudiants en blocus : pour les aider à manger sain durant la période d’examens la chaîne de supermarchés ouvre un restaurant pop-up à Gand, accessible 24 heures sur 24 et 7 jours sur 7.

Carrefour se voit contraint de fermer des centaines de magasins Dia

22/05/2018

Carrefour ne trouve pas de repreneurs pour des centaines de ses anciens magasins Dia en France.  Près de 230 points de vente devront probablement fermer leurs portes.