La branche alimentaire de Reckitt Benckiser est à l’examen

La branche alimentaire de Reckitt Benckiser est à l’examen

Reckitt Benckiser, l’entreprise de biens de consommation, pense à revendre sa branche alimentaire composée des sauces French’s Foods.  L’argent de cette vente servirait à financer le rachat du fabricant d’aliments pour bébés Mead Johnson Nutrition.

2 milliards de livres sterling

French’s Foods a réalisé un chiffre d’affaires de 411 millions de livres sterling (483 millions d’euros) en 2016, ce qui représente 4 pour cent du chiffre d’affaires total de l’entreprise.  Reckitt Benckiser considère que la branche alimentaire n’est pas essentielle et examine les options d’une éventuelle revente.


Celle-ci devrait rapporter près de 2 milliards de livres sterling (2,35 milliards d’euros) et cet argent servirait à financer une partie du rachat de Mead Johnson Nutrition.  Reckitt Benckiser a déboursé 16,6 milliards de livres sterling (15,6 milliards d’euros) pour l’acquisition de cette entreprise.


French’s Foods a pourtant réalisé de bons résultats l’année dernière.  Le chiffre d’affaires comparable a augmenté de 5 pour cent par rapport à 2015, ce qui est mieux que la moyenne du marché, et le résultat opérationnel ajusté affiche les 118 millions de livres sterling (139 millions d’euros).


Cette nouvelle d’une possible vente arrive seulement quelques semaines après l’annonce faite par Unilever qui disait être à la recherche d’un repreneur pour une série de marques alimentaires, dont Becel.  Kraft Heinz, notamment, et quelques autres sociétés d’investissement auraient déjà montré leur intérêt.  Sur le marché de l’alimentation, il semblerait qu’un grand glissement soit sur le point d’être opéré.