La brasserie de lambic Lindemans investit 15 millions d’euros

La brasserie de lambic Lindemans investit 15 millions d’euros

La brasserie Lindemans à Leeuw-Saint-Pierre investit pas moins de 15 millions d’euros dans une nouvelle unité de production et de stockage. Pour répondre à la demande croissante venant de l’étranger, l’actuelle capacité de stockage, de remplissage et d’emballage sera ainsi doublée.

Capacité maximale atteinte

Depuis 1822 Lindemans produit ses bières à Vlezenbeek, une section de la commune de Leeuw-Saint-Pierre. Outre la Gueuze, la Faro et la Kriek, le brasseur propose également des bières aux fruits comme la Framboise et la Cassis, également à base de lambic.


Ces dix dernières années les bières Lindemans ont connu un succès grandissant : la production est passée de  50.000 à 80.000 hectolitres par an et ce principalement grâce à l’importante demande venant de l’étranger. Entre 2007 et 2012 les ventes du brasseur belge ont augmenté de 63% en Europe, de 318% en Asie et de 20% en Amérique du Nord et du Sud. Dès lors la brasserie avait atteint sa capacité maximale et une extension s’imposait donc d’urgence.


Bienvenue aux touristes brassicoles

Les bouteilles de 37,5 et de 75 cl continueront à être produites dans les anciens bâtiments, tandis que la production des bouteilles de 25 cl déménagera vers le nouveau site. « Cette extension est également nécessaire pour stocker davantage de lambic », explique Jan Delcour, président du Conseil d’Administration. « Nous ne voulons pas dévier du brassage traditionnel, qui de par son long processus de fermentation et  de maturation occupe un espace important. »


« La production de lambic ne peut se faire qu’en hiver. La consommation et la vente ont donc  lieu principalement durant les mois d’été.  C’est pourquoi la quasi-totalité de la production annuelle doit pouvoir être stockée dans de bonnes conditions. »


Le nouveau bâtiment abritera le service de contrôle de qualité et quelques bureaux. Lindemans prévoit également un espace réservé au ‘tourisme brassicole’ qui pourra accueillir 100 personnes. Le nouveau bâtiment devrait être opérationnel d’ici avril 2014 et permettra la création de 15 à 20 nouveaux emplois à temps plein. Actuellement l’entreprise familiale compte 25 collaborateurs.

 

 

Traduction : Marie-Noëlle Masure

Questions or comments? Please feel free to contact the editors


Filet Pur: Images hallucinantes ? Une seule adresse !

15/12/2017

Jef Colruyt est un modèle de sérénité imperturbable et le jambon pata negra est le bitcoin de la charcuterie. Deux conclusions instructives parmi d’autres, à découvrir dans votre rubrique FMCG hebdomadaire, assaisonnée par RetailDetail Food !

RetailDetail Food #26 staat online

15/12/2017

Les représentants commerciaux sont-ils encore les bienvenus chez les retailers ? Le point sur cette question, avec des réponses très divergentes,  dans ce 26ème numéro de RetailDetail Food, le journal personnalisé pour les exploitants de supermarchés.

Analyse : Comment Colruyt Group s’arme-t-il  contre une éventuelle guerre des prix ?

14/12/2017

Malgré des marges en baisse, Colruyt ne renoncera pas à sa garantie du meilleur prix : afin de financer une éventuelle guerre des prix le retailer mise sur l’automatisation, le gain de productivité et des magasins de format un peu plus réduit.

Carrefour continue de perdre des parts de marché en France

13/12/2017

Alexandre Bompard, CEO de Carrefour, est confronté à un énorme défi. C’est ce que confirment une fois de plus les derniers chiffres de Kantar Worldpanel, selon lesquels le groupe serait le plus grand perdant en termes de parts de marché en France.

Metro : après la scission les Pays-Bas et la Belgique restent les maillons faibles

13/12/2017

Un an après s’être séparé de ses activités non-food, le groupe alimentaire allemand Metro dit avoir posé de solides bases pour une future croissance. Néanmoins le Benelux continue de freiner cette croissance.

AB InBev : 70 emplois supprimés au siège principal de Louvain

12/12/2017

Suite à la décision de déménager son service mondial d’achats vers la Suisse, où était déjà basé le service d’achats de SABMiller, le brasseur AB InBev supprimera 70 emplois au siège principal de Louvain.

Back to top