La centrale d’achat Coopernic se sépare de Leclerc | RetailDetail

La centrale d’achat Coopernic se sépare de Leclerc

La centrale d’achat Coopernic se sépare de Leclerc

Le distributeur français E. Leclerc quitte la centrale d’achat Coopernic. Les autres membres de l’alliance, dont Colruyt,  poursuivront leur collaboration sous un autre nom, avec Bruxelles pour siège principal.

C’est ce qu’a annoncé le groupe allemand Rewe, l’un des membres de Coopernic. Outre Rewe, les distributeurs Colruyt (Belgique), Conad (Italie), Coop (Suisse) et Leclerc (France) font également partie de la société Coopernic, fondée en 2006.


« Divergences irréconciliables »

La centrale d’achat Coopernic a décidé de se séparer du groupe français Leclerc. En cause : « des divergences de vue irréconciliables concernant l'organisation future de l'alliance et son orientation stratégique. » Les quatre partenaires restants Rewe, Conad, Colruyt et Coop Suisse constitueront une nouvelle alliance, dont le siège principal sera situé à Bruxelles.


Quant au nom de la nouvelle alliance et quant aux dossiers qui ont entraîné cette rupture avec Leclerc,  les quatre partenaires restants s’abstiennent de tout commentaire. Néanmoins Rewe a souligné dans un communiqué de presse que tous les accords passés entre les fournisseurs et l’alliance d’achat se dérouleront comme prévu.


Le nouvelle alliance reste soumise à l’approbation des autorités de la concurrence des pays respectifs.


Leclerc isolé au sein de l’Europe

Dès lors quelles sont les possibilités d’alliance pour Leclerc, étant donné que les principales alliances européennes compte déjà des membres concurrents français : ainsi Système U fait partie d’AMS, Casino figure sur la liste de membres d’EMD et Intermarché est affilié à Agenor/ Alidis. Au niveau européen Leclerc semble donc bien isolé.

 

 

Traduction : Marie-Noëlle Masure

Questions or comments? Please feel free to contact the editors


Filet Pur : Un tourbillon de mauvaises nouvelles

22/06/2018

Malgré les tentatives de nombreux retailers alimentaires pour camoufler leur actualité morose, Filet Pur est néanmoins parvenu à la débusquer. Voici le résumé hebdomadaire, quelque peu douloureux mais toujours très instructif, de RetailDetail Food!

Panos remplace la carte client par une app

21/06/2018

La chaîne de sandwicheries Panos a digitalisé son programme client : adieu à la carte en plastique, bienvenue à l’app. « A court terme nous espérons via ce canal atteindre et faire la connaissance de 150.000 clients », indique l’enseigne.

Kellogg’s accusé d’emballage trompeur

21/06/2018

Test-Achats a déposé une plainte auprès du SPF Economie contre Kellogg’s. L’organisation de défense des consommateurs estime que l’information sur les emballages des barres de céréales aux fruits rouges Special K est trompeuse.

La cherté de l’alimentation pousse le consommateur au-delà de la frontière

20/06/2018

Tandis que l’exportation de produits alimentaires belges est en plein boom, la consommation sur le marché intérieur est en baisse vu l’augmentation des prix. Une tendance inquiétante, estime l’industrie : le gouvernement doit intervenir.

Les fans de bière aventureux mettent les petits brasseurs au défi

20/06/2018

La consommation mondiale de ‘craft beer’ continue son ascension, mais pour les amateurs de bières spéciales artisanales la fidélité à la marque est une notion toute relative. De quoi mettre les producteurs au défi.

Albert Frère goûte aux fricandelles Vanreusel

20/06/2018

Ergon, un fonds d’investissement qui fait partie du holding GBL, a pris une participation dans Beltaste, l’entreprise derrière le fabricant de fricandelles Vanreusel. Ce dernier recherchait un partenaire financier depuis un certain temps déjà.