La cession des filiales italiennes pèse sur les résultats d’Auchan

Afstoten Italiaanse winkels weegt op resultaten Auchan

La chaîne française d'hypermarchés Auchan a dû faire face à une perte de près de 1,5 milliard d'euros au premier semestre de cette année. Le retailer entrevoit néanmoins des signes clairs d’amélioration.

 

Des coûts uniques

La perte significative est presque exclusivement due à la cession des filiales italiennes et vietnamiennes, explique Auchan. Le groupe aurait réalisé un bénéfice net de 124 millions d'euros sans ces « éléments non récurrents ». Ces ventes réalisées plus tôt cette année s'inscrivaient dans le cadre d'un plan d'épargne plus vaste.

 

Au cours des six premiers mois de l'année, le holding a réalisé un chiffre d'affaires de 22,9 milliards d'euros, soit une baisse de 2,6%. Auchan a su augmenter son chiffre d'affaires dans neuf pays, mais l'effet a été entièrement compensé par la baisse des ventes en Russie et en France. Le retailer a également souffert des effets de change négatifs.

 

Auchan a sensiblement amélioré sa rentabilité grâce au plan d’économies susmentionné. Le résultat brut d'exploitation (EBITDA) a augmenté de 6,4% à 984 millions d’euros. La rentabilité a fortement progressé, surtout en France, en partie du fait de la fermeture de 21 magasins non rentables. Plusieurs points de vente peu performants ont également fermé leurs portes en Ukraine, en Russie et en Espagne.