La chaîne de restauration française La Pataterie débarque en Belgique

La chaîne de restauration française La Pataterie débarque en Belgique

La chaîne de restauration française La Pataterie  se lance à l’international. L’enseigne a choisi la Belgique, Tournai plus particulièrement, pour y ouvrir lundi prochain son premier établissement à l’étranger.

« Tournai, c’est presque la France »

En France La Pataterie compte pas moins de 173 établissements, qui durant le premier semestre de cette année ont accueilli quelque 4,7 millions de clients. Rien d’étonnant donc à ce que le nouveau restaurant de Tournai s’appuie sur les facteurs qui ont fait le succès de La Pataterie sur son marché intérieur : des plats généreux à des prix abordables (7 plats d’un peu moins de 7 euros), la convivialité et la qualité avec pour ingrédient de base la pomme de terre.


« Cette ouverture chez nos amis belges constitue une nouvelle étape – symbolique – dans le développement international de notre chaîne, bien que nous adoptions la prudence et la modestie nécessaires », affirme le directeur général, Alexandre Maizoué. Ainsi la carte, qui change deux fois par an, sera quelque peu adaptée à la sauce locale.


« La France reste prioritaire »

La Pataterie vise un réseau de près de 300 établissements d’ici 2017, sans pour autant préciser le nombre de restaurants envisagés dans notre pays : « La croissance et l’implantation de notre concept sur le marché français reste notre priorité», précise Maizoué, « mais si nous avons de la chance, nous pourrons stimuler la croissance internationale et d’excellentes perspectives s’ouvriront à nous. »


Durant le premier semestre 2013 la chaîne a réalisé un chiffre d’affaires de 76,04 millions d’euros, une progression de 22% par rapport à la même période en 2012. Cette croissance s’explique par l’ouverture de onze nouveaux restaurants, qui ont su largement compenser la baisse de fréquentation (-12%).

 

 

Traduction : Marie-Noëlle Masure

Questions or comments? Please feel free to contact the editors


Filet Pur : Un cheveux dans la soupe plastique

19/01/2018

Les retailers sont-ils des querelleurs et des escrocs? Les boissons énergisantes doivent-elles être interdites? Carrefour est-il à l’aube d’un assainissement et Delhaize va-t-il se hollandiser? Une semaine mouvementée que vous résume RetailDetail Food.

Colruyt et PepsiCo enterrent la hache de guerre : Pepsi à nouveau  disponible

19/01/2018

L’assortiment habituel de Pepsi et Lay’s sera à nouveau disponible chez Colruyt. Depuis novembre la chaîne avait retiré 29 produits du fabricant PepsiCo, qui refusait de lui accorder des réductions de prix. A présent le discounter met fin à ce boycott.

Aldi Nord et Aldi Süd collaborent pour le bien-être animal

18/01/2018

Aldi Nord et Aldi Süd s’associent dans le cadre d’une collaboration unique : la création de leur propre label, Fair & Gut, certifiant le bien-être animal. Pour l’instant le label est lancé uniquement en Allemagne et se limite à la volaille, mais sera étendu ultérieurement.

Rewe teste la teneur minimale en sucre avec des puddings au chocolat

18/01/2018

Quelle est la quantité minimale de sucre jugée nécessaire par le consommateur ?  Rewe mène l’enquête auprès de ses clients. L’enseigne allemande  veut diminuer la teneur en sucre de ses produits maison, mais le client décide de la dose minimale.

Lidl tempère ses ambitions américaines

18/01/2018

Lidl  visait une centaine de magasins aux Etats-Unis durant la première année, mais se voit contraint de tempérer ses ambitions. Depuis sa traversée outre-Atlantique il y a environ six mois le discounter allemand y a ouvert 49 points de vente.

Carrefour clôture une année difficile

17/01/2018

Malgré une amélioration au 4ème trimestre, Carrefour termine une année particulièrement difficile, aussi en Belgique, où la croissance est négligeable. Attendons de voir quelles seront les mesures annoncées la semaine prochaine par le CEO Bompard.

Back to top