La chaîne de sandwicheries Panos prend pied en Asie

La chaîne de sandwicheries Panos prend pied en Asie

Dans les mois qui viennent, la chaîne de sandwicheries Panos prendra un peu l'accent taïwanais, tant en Belgique qu’à Taïwan. En effet, l'entreprise belge projette d'ouvrir dans les deux ans 20 à 25 nouveaux établissements sur l'île de Taïwan. 

Il n'y a pas que la Chine  

Panos, qui fait partie du groupe La Lorraine, a ouvert son premier  établissement taïwanais en 2012. « Notre marché ‘naturel’ est l'Europe – de l'Ouest, Centrale et de l'Est – mais nous souhaitions nous ouvrir aux marchés émergents asiatiques. Quand il est question d'Asie, tous les regards se tournent vers la Chine, mais nous avons préféré commencer sur un marché plus petit », explique Anthony Vanherpe, administrateur délégué de Panos, lors d’une interview accordée à RetailDetail.


La chaîne travaille à Taïwan avec une master franchise, née d'un joint venture entre Panos et un investisseur local, Nick Huang. L'accord devrait conduire à l'ouverture de 20 à 25 points de vente dans les deux ans.


Le pain comme produit de luxe

« L'offre de base est identique à celle que nous proposons déjà ailleurs même si le mix et le positionnement seront différents. Chez nous, le pain est un aliment de base, ce qu'il n'est pas à Taïwan où son prix élevé en fait un aliment de luxe. Outre notre assortiment de base, nous proposons également Panesco, un assortiment de pâtisseries de luxe », précise Vanherpe.


L'influence taïwanaise aura deux directions. En effet, Panos testera dans une quinzaine de points de vente belges un jus de fruits glacé, commercialisé par le partenaire taïwanais. Il s'agit d'un smoothie à base de mangue et de kiwi avec de la glace pilée.


L’Europe de l’Est aussi offre un potentiel de croissance

Panos envisage également d’augmenter le nombre de magasins en Europe de l’Est. Actuellement la chaîne de sandwicheries y exploite déjà 21 établissements, mais d’ici la fin de l’année l’enseigne projette six magasins supplémentaires. L’établissement le plus récent, un Panos City, a ouvert ses portes  en Tchéquie à Prague.


Retrouvez l’intégralité de l’interview avec Anthony Vanherpe dans le Journal d’été de RetailDetail, qui paraîtra le 1er août prochain.

 

Questions or comments? Please feel free to contact the editors


Filet Pur: Images hallucinantes ? Une seule adresse !

15/12/2017

Jef Colruyt est un modèle de sérénité imperturbable et le jambon pata negra est le bitcoin de la charcuterie. Deux conclusions instructives parmi d’autres, à découvrir dans votre rubrique FMCG hebdomadaire, assaisonnée par RetailDetail Food !

RetailDetail Food #26 staat online

15/12/2017

Les représentants commerciaux sont-ils encore les bienvenus chez les retailers ? Le point sur cette question, avec des réponses très divergentes,  dans ce 26ème numéro de RetailDetail Food, le journal personnalisé pour les exploitants de supermarchés.

Analyse : Comment Colruyt Group s’arme-t-il  contre une éventuelle guerre des prix ?

14/12/2017

Malgré des marges en baisse, Colruyt ne renoncera pas à sa garantie du meilleur prix : afin de financer une éventuelle guerre des prix le retailer mise sur l’automatisation, le gain de productivité et des magasins de format un peu plus réduit.

Carrefour continue de perdre des parts de marché en France

13/12/2017

Alexandre Bompard, CEO de Carrefour, est confronté à un énorme défi. C’est ce que confirment une fois de plus les derniers chiffres de Kantar Worldpanel, selon lesquels le groupe serait le plus grand perdant en termes de parts de marché en France.

Metro : après la scission les Pays-Bas et la Belgique restent les maillons faibles

13/12/2017

Un an après s’être séparé de ses activités non-food, le groupe alimentaire allemand Metro dit avoir posé de solides bases pour une future croissance. Néanmoins le Benelux continue de freiner cette croissance.

AB InBev : 70 emplois supprimés au siège principal de Louvain

12/12/2017

Suite à la décision de déménager son service mondial d’achats vers la Suisse, où était déjà basé le service d’achats de SABMiller, le brasseur AB InBev supprimera 70 emplois au siège principal de Louvain.

Back to top