La Cour de Cassation renvoie Quick devant le juge pour traite d’êtres humains | RetailDetail

La Cour de Cassation renvoie Quick devant le juge pour traite d’êtres humains

La Cour de Cassation renvoie Quick devant le juge pour traite d’êtres humains

La chaîne de fast-food Quick devra se justifier devant le tribunal correctionnel.  Durant des années, des techniciens de surface ont été engagés par des sous-traitants qui n’étaient pas en règle en matière de licences et de législation sociale.

Emplois illégaux pour le nettoyage de restaurants

Cette affaire aura son importance pour toutes les entreprises qui travaillent avec des sous-traitants, écrit le journal De Tijd.  L’accusation est lourde : Quick risque une condamnation pour traite d’êtres humains.


Lors d’une enquête sur le fonctionnement des entreprises de nettoyage en 2006, l’inspection sociale a découvert que le sous-traitant Citybelgium faisait travailler des techniciens de surface dans la chaîne de fastfood.  Certains de ces travailleurs n’avaient pas de carte de séjour ou de permis de travail.  D’autres travaillaient davantage que ce qui était déclaré, et un certain nombre d’entre eux ne recevaient qu’un salaire de misère, ou même pas de salaire du tout ; raison pour laquelle la chaîne est accusée de trafic d’êtres humains.


Quick a tenté d’invoquer des fautes de procédures, mais en vain : la Cour de Cassation a rejeté les arguments du groupe. Dès lors la chaîne de restauration rapide devra comparaître devant le tribunal correctionnel, avec certains franchisés et la société de nettoyage concernée.


Depuis 2011, Quick déconseille aux franchisés de travailler avec des sociétés de nettoyage externes.  La chaîne était pourtant au courant des problèmes dans le secteur.  Les mois précédents, des infractions répétées sur la législation sociale avaient été constatées.

 

Questions or comments? Please feel free to contact the editors


Colruyt retire des produits Nestlé des rayons

21/02/2018

Colruyt a retiré au moins 18 produits de Nestlé de ses rayons. Les deux parties ne sont pas parvenues à un accord sur les prix, par conséquent le retailer suspend temporairement la vente de ces produits dans ses magasins.

Les supermarchés opposés à la proposition européenne en faveur des agriculteurs

20/02/2018

Les supermarchés s’opposent à la proposition de la Commission européenne visant à accorder des prix plus élevés aux agriculteurs lors des négociations. Selon certains distributeurs des Pays-Bas, d’Allemagne et d’Autriche, cela entraînera des hausses de prix pour le consommateur.

La chaîne de restaurants belge Umamido s’en va conquérir les pays voisins

20/02/2018

La chaîne de restaurants belge Umamido, spécialisée dans les plats à base de nouilles, envisage une expansion internationale l’an prochain et l’ouverture de nouveaux établissements en Belgique. Umamido  sert des rāmen, une soupe à base nouilles d’inspiration japonaise.

La Jupiler disparaît des rayons durant quelques mois

20/02/2018

AB InBev lance un coup de pub étonnant : sa marque phare Jupiler disparaîtra des rayons durant quelques mois. Afin de ‘soutenir’ les Diables Rouges lors de la Coupe du Monde (ou pour en tirer profit) la marque s’appellera temporairement ‘Belgium’.

Colruyt participe au service de courses de PostNL

20/02/2018

Aux Pays-Bas le nouveau service Stockon, en collaboration avec PostNL, livrera désormais les courses à domicile toutes les deux semaines. A noter que les marques maison portent le label Boni, la marque propre de la chaîne de supermarchés belge Colruyt.

Carrefour : choisissez vous-même le prix du lait ‘équitable’

19/02/2018

A l’exemple de la France, Carrefour lance le lait « La marque du consommateur », une nouvelle marque dont le prix est fixé par les consommateurs eux-mêmes. Le lait coûtera 1,05 €, afin que les agriculteurs obtiennent une marge plus importante.

Back to top