La Cour européenne nie l'AOP du vinaigre balsamique

Le vinaigre balsamique ne dois pas nécessairement provenir de de Modène
Shutterstock.com

La Cour de justice de l'Union européenne a jugé que le terme "balsamique" n'était pas une appellation protégée et donc pas une exclusivité italienne. C'est une déconvenue pour l'association professionnelle de vinaigriers de Modène qui lui avait demandé de se prononcer.

 

Pas un produit régional protégé

Bien que le vinaigre balsamique soit originaire d'Italie (et plus précisément de la province de Modène), le terme "balsamique" n'est pas protégé. C'est ce qu'a décidé la Cour européenne de Justice. Cette décision signifie que le terme peut être utilisé librement, même par des producteurs de vinaigre non italiens. Et notamment par la société allemande Balema, qui commercialise entre autres un "Deutsches Essig-Brauhaus 1868 Balsamico".

 

L'appellation complète "Aceto Balsamico di Modena" (vinaigre balsamique de Modène) est bien protégée par une "indication géographique protégée" (IGP) depuis 2009. Une IGP protège des produits régionaux contre la contrefaçon. Dans ce cas précis, seul le vinaigre de Modène qui porte ce nom, écrit RTL Z.

 

Aigre-doux

Une association de producteurs italiens de vinaigre a donc réclamé à Balema de supprimer l'adjectif Balsamico de ses étiquettes. L'affaire a finalement été portée devant la Cour européenne, qui a rejeté la demande italienne.


Dans son arrêt, la Cour déclare que "la protection de la dénomination "Aceto Balsamico di Modena" (Aceto Balsamico di Modena) ne s'étend pas à l'utilisation des termes individuels non géographiques de celle-ci." Pour résumer : l'expression dans son ensemble est protégée, mais pas les termes individuels qui la composent. Pour la Cour d'appel, le terme balsamique n'est rien de plus qu'un adjectif désignant un goût aigre-doux caractéristique.