La crise donne un coup de pouce à Colruyt | RetailDetail

La crise donne un coup de pouce à Colruyt

La crise donne un coup de pouce à Colruyt

Colruyt a su tirer profit de la crise et affiche des résultats dépassant les attentes des analystes pour  l’exercice  2012-2013 (clôturé en mars dernier ).  Tant le chiffre d’affaires que le résultat d’exploitation progressent de 6%  et la part de marché du discounter grimpe à 26%.

Colruyt profite de la crise

Pour l’exercice 2012-2013 Colruyt a réalisé un chiffre d’affaires de 8,3 milliards d’euros, soit une hausse  de 5,9%  et de 6,2% sur base comparable par rapport à l’exercice précédent . Colruyt attribue ces bonnes performances  à sa  « stratégie des meilleurs prix et aux promotions avec réductions complémentaires » qui ont permis à l’enseigne « d’apporter une réponse à la baisse du pouvoir d'achat du consommateur. »


Malgré une légère baisse de la marge de bénéfice brut de 25,6% à 25,3%, le bénéfice progresse de 5% : ces douze derniers mois Colruyt a généré un bénéfice brut de 2,106 milliards d’euros et un bénéfice net de 354 millions d’euros (+3,1%). Au-delà de la frontière Colruyt se porte bien également : en France l’enseigne a vu son chiffre d’affaires augmenter de 17% ; une progression qui, suite aux nombreux investissements, ne se traduit pas encore en contribution positive.


Tableau mitigé pour les autres activités

Pour les autres activités retail de Coluyt le tableau est plus mitigé : grâce à l’ouverture de nouveaux magasins, les formules Okay et Bio-Planet affichent une croissance de leur chiffre d’affaires de 11%, tandis que DreamLand et DreamBaby ont souffert du mauvais temps et gagnent à peine 2,8% en chiffre d’affaires.


Spar Retail et les autres activités de gros enregistrent une croissance de leur chiffre d’affaires de 9,8% et le foodservice progresse de 4,2%. Ces deux branches représentent un sixième du chiffre d’affaires total du groupe. Et pour terminer  les stations-services DATS24 ont réalisé un chiffre d’affaires en hausse de 15%.


Etant donné la persistance de la crise économique, Colruyt s’attend à une année pleine de défis, avec comme grand challenge la maîtrise de la croissance de ses coûts généraux.

 

 

Traduction : Marie-Noëlle Masure

Questions or comments? Please feel free to contact the editors


Un potentiel de croissance considérable pour les discounters en Europe de l’Ouest

16/07/2018

Malgré une surenchère sur de nombreux marchés européens, les discounters prévoient dix millions de m² supplémentaires de surface de vente sur le continent d’ici 2023. LZ Retailytics estime qu’il existe également de bonnes opportunités de croissance sur des marchés dits saturés comme l’Allemagne et le Royaume-Uni.

Greenyard en difficultés suite à une contamination à la listéria

16/07/2018

Le producteur de légumes Greenyard est sous pression suite à une contamination à la listéria dans son usine hongroise. L’entreprise affirme prendre toutes les mesures nécessaires, mais le cours boursier est en chute libre.

Un premier magasin OKay avec point de collecte Collect&Go ouvre ses portes à Heusden

16/07/2018

OKay, le supermarché de quartier de Colruyt Group, ouvre sa première filiale avec point de collecte Collect&Go à Heusden. Le nouveau point de vente teste le service de collecte qui, en cas de succès, sera déployé dans d’autres magasins OKay.

Carrefour fait un effort pour les salariés prépensionnés

16/07/2018

Dans le cadre du plan de transformation, Carrefour Belgium prévoit une prime supplémentaire pouvant aller jusqu’à 500 euros pour les travailleurs bénéficiant du RCC qui suivent une formation à un métier en pénurie.

Delhaize met fin à la collaboration avec les partenaires de la Carte Plus

12/07/2018

Les clients de Delhaize ne pourront plus accumuler autant de points avec leur Carte Plus car la collaboration avec les autres retailers permettant aux clients de récolter des points et d’échanger des bons (DI, Planet Parfum, Q8 et Tom&Co) prend fin.

Starbucks souhaite se débarrasser des pailles en plastique

12/07/2018

La chaîne de café américaine Starbucks interdira les pailles en plastique dès 2020. Un petit pas pour les fans de café, mais un grand pas pour l’environnement puisque le géant du café utilise près d’un milliard de pailles par an dans le monde entier.