La crise du coronavirus profite à HelloFresh

La crise du coronavirus profite à HelloFresh
Shutterstock.com

Le livreur de box repas HelloFresh a adapté positivement ses prévisions pour le premier trimestre de son exercice. L’entreprise voit la demande augmenter, car la crise du coronavirus pousse les citoyens à cuisiner à la maison. 

 

Le confinement pousse à cuisiner à la maison

HelloFresh a déjà enregistré une forte croissance de ses activités au cours des mois de janvier et février. La crise du coronavirus a encore accéléré cette croissance dans la seconde moitié du mois de mars, annonce la société dans un communiqué de presse. Les restaurants étant fermés dans de nombreux pays, beaucoup plus de personnes doivent maintenant cuisiner à la maison.

 

Pour le premier trimestre, HelloFresh compte désormais sur un chiffre d’affaires compris entre 685 et 710 millions d’euros, nettement plus élevé que ce que les analystes avaient prédit. En comparaison : durant la même période un an plus tôt, celui-ci ne s’élevait qu’à 420,1 millions d’euros.

 

Le bénéfice brut d’exploitation ajusté (aebitda) devrait à nouveau se situer entre 55 et 75 millions d’euros. Lors du premier trimestre de 2019, l’entreprise affichait encore un résultat négatif de 26,1 millions d’euros.

 

HelloFresh a également déclaré être actuellement incapable d’évaluer correctement l’impact de la crise du coronavirus sur l’économie mondiale et sur sa propre entreprise. C’est pourquoi le livreur de box repas n’ajuste pas (encore) ses prévisions pour l’entièreté de l’année 2020. L’entreprise publiera ses derniers chiffres trimestriels définitifs le 5 mai.