La crise et une amende à millions mènent Heiploeg à sa perte

La crise et une amende à millions mènent Heiploeg à sa perte

Le fournisseur de crevettes néerlandais Heiploeg, numéro un en Europe, dépose le bilan. La crise économique et une amende à millions sont à l’origine de la faillite. Par contre l’avenir de la  branche belge Morubel est assuré.

Le plus grand fournisseur de crevettes victime de la crise

Suite à la crise, principalement dans le sud  de l’Europe, Heiploeg a subi pour plusieurs millions de pertes. Non seulement les consommateurs ont boudé les crevettes ‘trop chères’, mais de plus la concurrence a déclenché une réelle  guerre des prix, dont les supermarchés ont su habilement tirer profit. Résultat : des pertes de plusieurs millions, alors que l’entreprise était déjà endettée de  130 millions d’euros.


La crise n’est pourtant pas seule responsable du naufrage de l’entreprise néerlandaise. Heiploeg s’est vu infliger une amende de plus de 27 millions d’euros pour cartel par la Commission européenne. L’entreprise a fait appel de ce jugement, mais estime que même sans cette amende, la situation était intenable.


Au total 60 équivalents temps plein seront supprimés à Groningue, mais l’entreprise espère pouvoir redémarrer ses activités en tant que division de l’entreprise de transformation de poisson Parlevliet & Van der Plas. Grâce à cette relance, 300 personnes garderaient leur emploi, mais sous des conditions de travail moins favorables.


La division de surgelés ostendaise préservée

En revanche l’avenir de Morubel, la division de surgelés basée à Ostende, est assuré. L’entreprise a été placée dans une structure entièrement séparée de Heiploeg. « Nous sommes financièrement sains et pouvons poursuivre notre propre route », déclare Nadine Verbruggen, directrice commerciale de Morubel.


Un conseil d’administration a déjà été mis en place et l’entreprise est à la recherche d’un nouvel actionnaire. La société ostendaise compte 105 employés et réalise un chiffre d’affaires de 80 millions d’euros.

 

 

Traduction : Marie-Noëlle Masure

Questions or comments? Please feel free to contact the editors


Filet Pur:  De sympathiques brigands

24/11/2017

Les prix grimpent, la pérennité du supermarché est menacée et les fabricants de marques continuent de payer la note. Eh oui, quels coquins ces ‘food retailers’. Pour vous en convaincre, voici votre rubrique hebdomadaire concoctée par RetailDetail Food !

Nouveau CEO pour Nestlé Belgilux

23/11/2017

Nestlé a annoncé avoir désigné Michel Mersch comme nouveau CEO de Nestlé Belgilux. Il succède à Alexander von Maillot, qui occupera une nouvelle fonction au siège principal en Suisse.

Rémy Cointreau : forte croissance grâce à la demande accrue de cognac de luxe en Asie

23/11/2017

Au premier semestre de son exercice décalé, le groupe français de spiritueux Rémy Cointreau a enregistré d’excellents résultats. Son cognac de luxe s’est particulièrement bien vendu, surtout en Chine, au Japon et à Singapour.

Pierre-Olivier Beckers, ex-CEO de Delhaize investit dans la start-up YouMeal

23/11/2017

YouMeal, une start-up qui aide les exploitations de restaurants à informer leurs clients de la composition de leurs plats, a levé 800.000 euros. L’un des investisseurs est Pierre-Olivier Beckers, ex-CEO de Delhaize et actuellement président du COIB.

Hausse des ventes en ligne dans le secteur FMCG

22/11/2017

Les courses online sont en hausse de 30%, alors que le marché dans son ensemble n’a progressé que de 1,3%. Actuellement l’e-commerce représente 4,6% dans le segment FMCG. D’ici 2025 ce pourcentage devrait atteindre 10%, soit 145 milliards d’euros.

Nestlé envisage la reprise de Hain Celestial

22/11/2017

Nestlé serait intéressé par la reprise de Hain Celestial, une entreprise alimentaire américaine spécialisée dans la production d’aliments naturels et végétariens. La valeur de l’entreprise est estimée à 3,5 milliards d’euros.

Back to top