La filiale américaine d’Aldi intente un procès à l’encontre d’un pirate canadien

La filiale américaine d’Aldi intente un procès à l’encontre d’un pirate canadien

La filiale américaine d’Aldi, Trader Joe’s  a  entamé une procédure judiciaire à l’encontre d’une supérette  à Vancouver. Pirate Joe’s, situé juste au-delà de la frontière américano-canadienne, achète ses produits à grande échelle dans les magasins américains de Trader Joe’s, pour ensuite les revendre au Canada.

Pour  350.000 dollars d’achats

Trader Joe’s dispose de 390 points de vente dans 30 états des USA, mais aucun au Canada. Pourtant l’assortiment de la filiale d’Aldi est très populaire également de l’autre côté de la frontière. D’où l’idée ingénieuse de l’entrepreneur canadien Michael Hallatt, qui depuis début 2012 traverse la frontière afin d’acheter chaque semaine pour des milliers de dollars de marchandise dans les magasins de Trader Joe’s. Les produits sont ensuite proposés à un prix légèrement supérieur dans les rayons de sa supérette ‘Pirate Joe’s’.


Mais les pratiques commerciales de Pirate Joe’s ne sont pas pour plaire à  la filiale d’Aldi, même si Hallat a déjà dépensé quelque 350.000 dollars chez Trader Joe’s depuis l’ouverture de sa supérette.  A présent l’entreprise a décidé de faire appel à un avocat afin de démarrer une procédure judiciaire à l’encontre du pirate canadien.  Motifs de la plainte ? Infraction au droit de marque de Trader Joe’s,  atteinte à la réputation de la marque et tromperie envers le client.


Interdiction d’accès chez Trader Joe’s pour « son plus grand fan »

Hallatt pour sa part voit les choses d’un tout autre point de vue :  « Je suis leur plus grand fan » … (et avec  350.000 dollars de dépenses certainement aussi leur plus gros client). Pourtant ce bon client n’est plus le bienvenu chez Trader Joe’s : l’accès à l’enseigne lui a officiellement été interdit.


Mais l’entrepreneur canadien ne semble pas s’en soucier : il a tout simplement  engagé des gens  pour faire le shopping  à sa place. De plus il se sent soutenu par ses clients, qui apprécient de ne pas avoir à traverser la frontière pour se procurer leurs produits Trader Joe’s préférés.

 

 

Traduction : Marie-Noëlle Masure

Questions or comments? Please feel free to contact the editors


Filet Pur : Un soufflé aux œufs brouillés

18/08/2017

Delhaize est à cours d’excuses et Dick Boer perd patience. Voilà ce que nous apprenions cette semaine. L’ambiance y est brouillée, mais ailleurs aussi. Voici votre résumé hebdomadaire par RetailDetail Food !

Douzième trimestre consécutif de croissance pour Walmart

17/08/2017

L’américain Walmart, la plus grande chaîne de supermarchés au monde, a dépassé les attentes des analystes et a enregistré une croissance pour le douzième trimestre d’affilée. La forte croissance du segment online y a largement contribué.

FrieslandCampina se sépare de sa division jus de fruits

17/08/2017

Le groupe de produits laitiers FrieslandCampina a cédé sa division de jus de fruits – dont fait partie notamment la marque Appelsientje – à la société d’investissement néerlandaise Standard Investment.

Dick Boer : « Delhaize perdra un peu de sa liberté »

17/08/2017

Un an après la fusion entre Ahold et Delhaize, le CEO Dick Boer revient sur l’année écoulée. « Nous avons accompli énormément de choses », confie-t-il au journal néerlandais FD, mais « Delhaize perdra un peu de sa liberté. »

Carlsberg augmente son CA, malgré la baisse des volumes

16/08/2017

Durant la première moitié de l’année le CA du brasseur danois Carlsberg a progressé de 2% à 31,8 milliards de couronnes (4,3 milliards d’euros). Cette croissance s’explique par l’augmentation des ventes de bières plus chères, comme la Grimbergen.

Les pertes continuent de s’accumuler chez HelloFresh

14/08/2017

Malgré une hausse spectaculaire du chiffre d’affaires durant les six premiers mois de l’année,  les pertes du livreur de box repas HelloFresh continuent d’augmenter.

Back to top