La fin des chèques-repas (à nouveau) en vue | RetailDetail

La fin des chèques-repas (à nouveau) en vue

La fin des chèques-repas (à nouveau) en vue

Les partis CD&V, N-VA et Open VLD sont favorables à la suppression des chèques-repas, pour les remplacer par une indemnité immunisée sur la fiche de salaire. Il ne manque plus que l’approbation du MR pour que le projet puisse aboutir.

Une indemnité sur la fiche de salaire

Le système actuel, « c’est de l’argent jeté par les fenêtres », affirme Stefaan Vercamer (CD&V) dans le journal De Tijd. Vercamer, soutenus par Egbert Lachaert et Vincent Van Quickenborne (tous deux Open VLD), a introduit une proposition de loi en vue de supprimer le système des chèques-repas jugé trop  onéreux : les entreprises paient 43 millions d’euros par an aux émetteurs de chèques et les commerçants qui veulent récupérer les chèques déboursent également 30 à 40 millions d’euros.


L’idée de remplacer les chèques-repas fiscalement avantageux par une compensation équivalente sur la fiche de salaire, n’est pas nouvelle : au printemps de l’an dernier, sous le gouvernement Di Rupo, Rik Daems (Open VLD) et Etienne Schouppe (CD&V) avaient déjà tenté de supprimer le système. Une proposition à laquelle s’étaient opposés les émetteurs de chèques (qui prévoyaient le perte de 500 emplois) et les syndicats, soutenus par le PS. Finalement le gouvernement avait décidé qu’à partir de 2016 seule la variante électronique du chèque-repas serait encore autorisée.

 

En Belgique 1,65 millions de travailleurs bénéficient de chèques-repas, dont 60% en version électronique et 40% en version papier. Le remplacement des chèques-repas par une indemnité immunisée sur la fiche de salaire serait, selon les auteurs de la proposition de loi, un premier pas vers l’introduction du ‘compte-carrière’, où tous les avantages extralégaux (aussi la voiture de société par exemple) seraient convertis en cash.

 

Questions or comments? Please feel free to contact the editors


Greenyard en difficultés suite à une contamination à la listéria

16/07/2018

Le producteur de légumes Greenyard est sous pression suite à une contamination à la listéria dans son usine hongroise. L’entreprise affirme prendre toutes les mesures nécessaires, mais le cours boursier est en chute libre.

Un premier magasin OKay avec point de collecte Collect&Go ouvre ses portes à Heusden

16/07/2018

OKay, le supermarché de quartier de Colruyt Group, ouvre sa première filiale avec point de collecte Collect&Go à Heusden. Le nouveau point de vente teste le service de collecte qui, en cas de succès, sera déployé dans d’autres magasins OKay.

Carrefour fait un effort pour les salariés prépensionnés

16/07/2018

Dans le cadre du plan de transformation, Carrefour Belgium prévoit une prime supplémentaire pouvant aller jusqu’à 500 euros pour les travailleurs bénéficiant du RCC qui suivent une formation à un métier en pénurie.

Delhaize met fin à la collaboration avec les partenaires de la Carte Plus

12/07/2018

Les clients de Delhaize ne pourront plus accumuler autant de points avec leur Carte Plus car la collaboration avec les autres retailers permettant aux clients de récolter des points et d’échanger des bons (DI, Planet Parfum, Q8 et Tom&Co) prend fin.

Starbucks souhaite se débarrasser des pailles en plastique

12/07/2018

La chaîne de café américaine Starbucks interdira les pailles en plastique dès 2020. Un petit pas pour les fans de café, mais un grand pas pour l’environnement puisque le géant du café utilise près d’un milliard de pailles par an dans le monde entier.

AB InBev en tandem avec l’entreprise turque Efes sur le marché russe

12/07/2018

Afin de contrer le succès décroissant sur le marché russe, AB InBev a regroupé ses activités au pays de Vladimir Poutine avec celles de l’entreprise turque Anadolu Efes dans une joint-venture.