La grève chez Ahold Delhaize USA pèse lourdement sur le bénéfice

Stakers voor een supermarkt van Stop & Shop in de Verenigde Staten

Ahold Delhaize lance un avertissement sur bénéfice. Le bénéfice d'exploitation sera plus faible en 2019, selon les dires du groupe de distribution. La grève dans la filiale américaine Stop & Shop en est la cause principale.

 
Onze jours de grève

Une grève a éclaté chez Stop & Shop à la mi-avril. Plus de 30.000 employés se sont croisés les bras pendant onze jours parce que la direction envisage de réduire considérablement les coûts, notamment en augmentant le prix de l’assurance maladie et en supprimant la prime du dimanche. 246 des 415 magasins sont restés portes closes.
 

Les grèves viennent de prendre fin, mais c’est la maison mère Ahold Delhaize qui en subit les conséquences. Cette année, la marge opérationnelle sera inférieure à celle de 2018, le groupe de supermarchés le sait déjà. L'année dernière, la marge bénéficiaire s'élevait à 4,1%.

 

Le bénéfice ajusté à la baisse

Jusqu’à présent, Ahold Delhaize comptait sur une augmentation du bénéfice de 7 à 9 % par action, mais celle-ci devrait plutôt se situer entre 1 et 3 %. Le bénéfice d'exploitation de Stop & Shop est bien évidemment aussi durement touché : suite à la grève, celui-ci serait en baisse de 90 à 110 millions de dollars (un peu moins de 100 millions d'euros) par rapport à l’année précédente.

 

Les résultats du premier trimestre sont néanmoins préservés et conformes aux attentes, selon le journal De Tijd. Comme prévu, le flux de trésorerie libre devrait également atteindre les 1,8 milliard d’euros à la fin de cette année.